Issue
Agronomie
Volume 20, Number 2, March 2000
Page(s) 233 - 240
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:2000123
DOI: 10.1051/agro:2000123

Agronomie 20 (2000) 233-240

Optimal population size for RFLP-assisted cultivar identification in alfalfa (Medicago sativa L.)

Paola Labombarda - Fulvio Pupilli - Sergio Arcioni

Istituto di Ricerche sul Miglioramento Genetico delle Piante Foraggere, via Madonna Alta 130, 06128, Perugia, Italy

(Received 4 October 1999; accepted 22 December 1999)

Abstract:

The ability of RFLP markers to distinguish between 2 heterogeneous alfalfa ecotypes, "Vogherese" and "Maremmana", was correlated with the number of plants sampled in either single-plant or bulk analyses. Independent subsample populations of 20 and 50 plants were compared for variance component partitioning and band frequencies in 20-, 50- and 100-plant subpopulations of Maremmana. Homogeneity within 3 independent bulks of the same size as given above was taken as a measure of bulk optimal size. A minimum of 50 plants is required for both single-plant and bulk analyses; however, for a large majority of bands analysed, no significant differences were detected for their frequency among populations of 20, 50 and 100 plants, with the exception of 6 bands out of 48. One ecotype-specific marker was found through bulk analysis. Results are discussed in relation to the improvement of RFLP methodology for cultivar identification in alfalfa.


Keywords: Medicago sativa / RFLP/ cultivar identification

Résumé:

Taille de population optimale pour l'identification des cultivars par RFLP chez la luzerne (Medicago sativa L.). La capacité des marqueurs RFLP de distinguer entre deux écotypes hétérogènes de luzerne, " Vogherese " et " Maremmana ", a été comparée avec le nombre de plantes composant un échantillon utilisé aussi bien pour l'analyse sur des plantes individuelles que sur des plantes en mélange (" bulk "). La partition des composantes de la variance a été comparée dans des sous-échantillons de populations indépendantes de 20 et 50 plantes, et les fréquences de bandes ont été aussi comparées dans des sous-populations de Maremmana constituées par 20, 50 et 100 plantes. Le degré d'homogénéité révelé à l'intérieur de 3 " bulks " indépendants, de tailles identiques à celles qui viennent d'être mentionnées, a été pris comme mesure de la taille optimale du " bulk ". Un minimum de 50 plantes est nécessaire aussi bien pour l'analyse sur plantes individuelles qu'en " bulk ", alors que pour la grande majorité des bandes analysée, aucune différence significative de leur fréquence n'a été relevée entre les populations de 20, 50 et 100 plantes, à l'exception de 6 bandes sur 48. Un marqueur spécifique d'un écotype a été trouvé au moyen de l'analyse " bulk ". Les résultats sont discutés dans l'optique d'une amélioration de la méthodologie RFLP servant à l'identification des cultivars chez la luzerne.


Mots clé : Medicago sativa / RFLP / identification des cultivars

Correspondence and reprints: Fulvio Pupilli
f.pupilli@irmgpf.pg.cnr.it

Communicated by Mervyn Humphreys (Aberystwyth, UK)

Copyright INRA, EDP Sciences