Issue
Agronomie
Volume 23, Number 8, December 2003
Page(s) 737 - 745
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:2003052
Agronomie 23 (2003) 737-745
DOI: 10.1051/agro:2003052

Influence of mineral fertilization (NPK) on the quality of apricot fruit (cv. Canino). The effect of the mode of nitrogen supply

Mohamed Radia, Mostafa Mahrouza, Abderrahime Jaouada and Marie Josèphe Amiotb

a  Faculté des Sciences Semlalia, Département de Chimie, BP S15, Marrakech, Morocco
b  INRA, Unité Sécurité et Qualité des Produits Végétaux, Site Agroparc, 84914 Avignon Cedex 9, France

(Received 5 November 2002; accepted 14 August 2003)

Abstract
Abstract - The effects of different levels of nitrogen, phosphorus and potassium (NPK) fertilizers were evaluated on biochemical markers involved in the quality of apricots (sugars, organic acids and free acidity) and technological qualities (phenolic compounds: substrates of the enzymatic browning reaction). Apricot fruits (cv. Canino) were picked in the Marrakech area (Morocco). An experimental design was carried out with four factors: N, P and K, each one at two levels, and two modes of N supply. The weight of fruits, refractometric index and free acidity were measured in apricots at the commercial maturity stage. The main phenolic compounds, sugars and organic acids were identified and their concentrations were determined using high performance liquid chromatography (HPLC). Apricot fruits from trees fertilized with 80 kg N ha -1 showed a significantly higher content in phenolic compounds, a slightly higher sugar concentration and a lower organic acid concentration than those fertilized with 150 kg N ha -1. In this latter case, the weight of fruits was higher. In contrast, fertilization with the lowest K level (60 kg ha -1) resulted in lower concentrations in phenolic compounds and sugar content when compared with the fruits which received the highest K level (120 kg ha -1). Our results showed that P fertilization is not the main factor in the technological qualities of apricot fruits expressed as phenolic content. The mode of N supply seemed to play a major role in the quality of apricot fruits. The second application resulted in a higher accumulation of phenolic compounds and an increase in fruit weight, while the first application tended to stimulate the biosynthesis of organic acids. In addition, our results showed great interactions between N, P and K fertilization. The N-K interaction was found to be the most significant one for all the biochemical markers studied in this work.

Résumé
Influence de la fertilisation minérale (NPK) sur la qualité de l'Abricot (cv. Canino). Effet du mode de fractionnement d'azote. La qualité de l'abricot, destiné notamment à subir une transformation industrielle, est fortement liée à la teneur en certains composés tels les polyphénols, principaux marqueurs de notre étude, les sucres et les acides organiques. À cet effet l'objectif du présent travail consiste à étudier l'incidence de la fertilisation minérale sur l'évolution de ces réponses dites de qualité. Cette étude a été menée dans le verger expérimental de la Société de Développement Agricole situé au sud de Marrakech (Maroc). Un plan d'expériences avec quatre facteurs : azote, phosphore et potassium, chacun avec deux niveaux, et deux modes de fractionnement d'azote (avec 1/3 d'N au mois de février et 2/3 au mois d'avril ou 2/3 d'N au mois de février et 1/3 au mois d'avril) a été mis en place. Le poids moyen du fruit, l'indice réfractométrique et l'acidité libre ont été mesurés dans les abricots récoltés à maturité commerciale. De même, les composés phénoliques, les sucres et acides organiques ont été analysés et leurs concentrations sont déterminées moyennant la chromatographie liquide haute performance (HPLC). Les résultats obtenus montrent que les fruits issus d'arbres fertilisés avec 80 kg ha -1 d'azote montrent des accumulations importantes des différentes classes de composés phénoliques, des teneurs en sucres relativement élevées et des concentrations en acides organiques moindres comparativement aux fruits issus d'arbres ayant reçus une dose de 150 kg ha -1. Pour cette dernière dose, le poids moyen du fruit a été trouvé plus important. La faible dose de l'engrais potassique (60 kg ha -1) permet de produire des abricots avec de faibles teneurs en polyphénols et en sucres par rapport à la dose élevée (120 kg ha -1). S'agissant du phosphore, l'effet de ce fertilisant est moins important sur l'élaboration de la qualité du fruit. À l'opposé, le mode de fractionnement de l'azote joue un rôle non négligeable sur les différentes réponses de qualité étudiées. Il semblerait que le deuxième apport agit plus sur l'accumulation des composés phénoliques et le poids moyen du fruit, alors que c'est le premier apport qui tend à stimuler la biosynthèse des acides organiques. Parmi toutes les interactions mises en évidence dans ce travail, l'interaction azoto-potassique apparaît jouer un rôle déterminant sur les critères de qualité du fruit. Ce résultat montre en conséquence une large interdépendance de ces deux fertilisants.


Key words: apricot / fertilization / experimental design / phenolic compounds / fruit quality

Mots clés : abricot / fertilisation / plan d'expériences / composés phénoliques / qualité du fruit

Correspondence and reprints: Mohamed Radi radi_mohamed@yahoo.fr

Communicated by Gérard Guyot (Avignon, France)



© INRA, EDP Sciences 2003