Issue
Agronomie
Volume 23, Number 7, November 2003
Page(s) 667 - 672
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:2003044
Agronomie 23 (2003) 667-672
DOI: 10.1051/agro:2003044

Studies on pesticide spray drift in a Mediterranean citrus area

S.M. Melia, A. Rendab, M. Nicellic and E. Capric

a  Dipartimento di Scienze Agronomiche, Agrochimiche e delle Produzioni Animali, Sezione di Scienze Agrochimiche, Università degli Studi di Catania, via Santa Sofia 98, 95123 Catania, Italy
b  Dipartimento di Scienze Agronomiche, Agrochimiche e delle Produzioni ARA s.n.c., via Madonna delle Lacrime 70, 95030 San Giovanni La Punta (Catania), Italy
c  Istituto di Chimica Agraria ed Ambientale, Università Cattolica del Sacro Cuore, via Emilia Parmense 84, 29100 Piacenza, Italy

(Received 24 October 2002; accepted 16 May 2003)

Abstract - The European Directive 91/414/EEC, concerning the authorization procedure for plant protection products, requires the calculation of pesticide spray drift during application through the use of look-up tables based on Ganzelmeier tables. The objectives of this study were to measure the spray drift in citrus crops in a Mediterranean setting, to evaluate the influence of the main agronomic factors influencing the process, and to assess the suitability of the Ganzelmeier data. Eight trials were carried out in 4 different farms, with two application methods in each farm (manual lance application and fan-assisted application). Chlorpyrifos-methyl (RELDAN22®) was used as the test compound. Spray drift deposits when the manual lance was used were on average 65% lower than when the fan-assisted sprayer was used. Use of a lance therefore carries a lower pollution risk for surface waters. The amount of spray drift was affected by the relative wind speed (manual application and fan application) and wind direction, temperature, and sprayer characteristics (fan application). The data obtained in this study demonstrate that drift calculated with Ganzelmeier tables under these conditions is greatly over estimated, and a new model is proposed.


Résumé - Études sur la dérive des aérosols de pesticides dans une zone méditerranéenne de production d'agrumes. La Directive Européenne 91/414/EEC concernant la procédure d'autorisation pour les produits phytosanitaires, requiert le calcul de la dérive des aérosols de pesticides durant leur application en utilisant des tableaux d'estimation basés sur les tables de Ganzelmeier. Les objectifs de cette étude étaient de mesurer les dérives de pesticide pour la culture d'agrumes dans une plantation méditerranéenne, d'évaluer l'influence des principaux facteurs agronomiques sur le processus et d'apprécier l'adéquation des données de Ganzelmeier. Huit essais ont été conduits dans quatre exploitations, avec deux méthodes d'application dans chaque exploitation (application à l'aide d'une lance manuelle et avec un pulvérisateur soufflant). Pour le test, du chlorpyrifos-méthyle (RELDAN22®) a été utilisé. Quand la lance manuelle était utilisée, les dépôts de dérives d'aérosols de pesticides étaient en moyenne 65 % plus faibles par rapport à l'utilisation du pulvérisateur soufflant. Par conséquent, l'utilisation d'une lance représente un moindre risque de pollution pour les eaux de surface. La quantité de dérive d'aérosols de pesticide était influencée par la vitesse relative du vent (application manuelle et pulvérisateur soufflant), la direction du vent, la température et les caractéristiques du pulvérisateur (système soufflant). Les données obtenues dans cette étude montrent que la dérive calculée à l'aide des tables de Ganzelmeier dans ces conditions est fortement surestimée, et un nouveau modèle est proposé.


Key words: pesticide / spray drift / manual lance application / fan-assisted application / chlorpyrifos-methyl / citrus

Mots clés : application de pesticide / dérive d'aérosol / lance manuelle / pulvérisateur soufflant / chlorpyrifos-méthyle / agrumes

Corresponding author: E. Capri ettore.capri@unicatt.it

Communicated by Gérard Guyot (Avignon, France)



© INRA, EDP Sciences 2003