Issue
Agronomie
Volume 23, Number 4, May-June 2003
Page(s) 345 - 348
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:2003007
Agronomie 23 (2003) 345-348
DOI: 10.1051/agro:2003007

Assessment of soil and grass Polycyclic Aromatic Hydrocarbon (PAH) contamination levels in agricultural fields located near a motorway and an airport

Cécile Crépineau-Ducoulombier and Guido Rychen

Laboratoire de Sciences Animales, INPL-UHP-INRA, BP 172, 54505 Vandoeuvre-lès-Nancy Cedex, France
(Received 12 March 2002; accepted 8 October 2002)

Abstract
Along motorways and airports, PAHs produced by vehicle exhausts can be deposited on grass and soil, leading to a risk of contamination through the food chain via the ruminant. Grass and soil were collected near the verge of a road (10 m) and a take-off strip (50 m). Analyses detected the 16 PAHs listed by the US Environmental Protection Agency in both sites and both grass and soil. The motorway site is about four times more contaminated (188 ng/g DW for grass) than the airport site (69 ng/g DW for grass) and carcinogenic compounds are present in both grass and soil. Furthermore, the part consisting of low molecular weight, and four and less than four ring compounds is higher in grass (36%) than in soil, where high molecular weight and more than four ring compounds represent 86% of the total PAHs.

Résumé
Évaluation de la contamination en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) de l'herbe et du sol dans les parcelles agricoles situées à proximité d'une autoroute et d'un aéroport. Le long des autoroutes et des aéroports, les HAP produits par les rejets de véhicules peuvent se déposer sur l'herbe et le sol et entraîner des risques de contamination de la chaîne alimentaire via le ruminant. De l'herbe et du sol ont été prélevés au plus près du bord de la route (10 m) et de la piste de décollage (50 m). Les analyses ont détecté la présence des 16 HAP listés par l'agence américaine de la protection de l'environnement à la fois sur les deux sites de prélèvement et dans l'herbe et le sol. Le site de l'autoroute est environ quatre fois plus contaminé (188 ng/g DW pour l'herbe) que le site de l'aéroport (69 ng/g DW) et des composés cancérigènes sont présents aussi bien dans l'herbe que dans le sol. De plus, la part des composés à faible poids moléculaire et à quatre et moins de quatre cycles est plus élevée dans l'herbe (36 %) que dans le sol où les composés à haut poids moléculaire et à plus de quatre cycles aromatiques représentent 86 % de la somme des HAP.


Key words: polycyclic aromatic hydrocarbons / grass / soil / mobile sources

Mots clés : hydrocarbures aromatiques polycycliques / herbe / sol / sources mobiles

Correspondence and reprints: Cécile Crépineau-Ducoulombier
    e-mail: cecile.ducoulombier@ensaia.inpl-nancy.fr

Communicated by Guido Reinhardt (Heidelberg, Germany)



© INRA, EDP Sciences 2003