Issue
Agronomie
Volume 22, Number 1, January-February 2002
Page(s) 35 - 49
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:2001004


Agronomie 22 (2002) 35-49
DOI: 10.1051/agro:2001004

Occurrence of pesticides in the atmosphere in France

Carole Bedos, Pierre Cellier, Raoul Calvet and Enrique Barriuso

Institut National de la Recherche Agronomique, Unité Environnement et Grandes Cultures, 78850 Thiverval-Grignon, France

(Received 31 July 2000; accepted 17 July 2001)

Abstract
The transfer of pesticides to the atmosphere leads to a contamination of all atmospheric phases: gaseous, aerosol particles, fog droplets or rainwater. This paper makes a review of observations of pesticides in the atmosphere in France, which started at the end of the 80s. Measured concentrations in rainwater were very high, with maximum values reaching 60 $\mu$g $\cdot$l -1. Concentrations in fog were much higher than in rainwater. Regarding the gaseous and particulate phases, the measured concentrations range from not detected to 185 ng $\cdot$m -3. Very high values (2.6 $\mu$g $\cdot$m -3) have been measured locally. This contamination is observed throughout the year, sometimes displaying a seasonal pattern and spatial variability. Compounds which have been banned are still present in the atmosphere. It is also striking that pesticides which could be expected to be not very volatile based on their physico-chemical characteristics are found in the atmosphere.

Résumé
Présence de pesticides dans l'atmosphère en France. Le transfert de produits phytosanitaires vers l'atmosphère entraîne une contamination de toutes les phases atmosphériques, qu'elles soient gazeuse, liquide ou particulaire dans les aérosols, les gouttelettes de brouillard ou la pluie. Cet article fait une synthèse des observations menées en France depuis la fin des années 80. Les concentrations observées dans les eaux de pluie peuvent être importantes, avec des valeurs maximales atteignant 60 $\mu$g $\cdot$l -1. Les concentrations mesurées dans les brouillards sont plus importantes que dans les eaux de pluie. Concernant les phases gazeuse et particulaire, les concentrations sont comprises entre des niveaux nuls (non détectés) et 185 ng $\cdot$m -3, avec de fortes concentrations (2,6 $\mu$g $\cdot$m -3), observées localement. Cette contamination a été observée tout au long de l'année, avec parfois une évolution saisonnière. Les différentes observations montrent une variabilité spatiale des concentrations. Des composés interdits d'utilisation ont aussi été observés. Parmi les différentes molécules observées, on note la présence de composés a priori peu volatils d'après leurs caractéristiques physico-chimiques.


Key words: atmosphere / pesticides / gas phase / aerosol particles / rainwater / fog / concentration

Mots clés : atmosphere / pesticides / phase gazeuse / aérosols / eaux de pluie / brouillard / concentration

Correspondence and reprints: Carole Bedos
    e-mail: Carole.bedos@grignon.inra.fr

Communicated by Guido Reinhardt (Heidelberg, Germany)



© INRA, EDP Sciences 2002