Issue
Agronomie
Volume 20, Number 8, December 2000
Page(s) 943 - 953
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:2000170
DOI: 10.1051/agro:2000170

Agronomie 20 (2000) 943-953

Correction models for intergenotypic competition in winter wheat

Vincent Foucteaua,d - Philippe Brabanta,b - Hervé Monodc - Olivier Davidc - Isabelle Goldringera

aStation de Génétique Végétale, Ferme du Moulon, 91190 Gif-sur-Yvette, France
bINA-PG, 16 rue Claude Bernard, 75005 Paris, France
cINRA, Unité de Biométrie, 78352 Jouy-en-Josas, France
dPresent address: INRA, Unité de Biométrie, 78352 Jouy-en-Josas, France

(Received 30 June 2000; accepted 6 September 2000)

Abstract:

Single-row plots (SRP) are often used in early generation selection. For wheat, in such trials, it has already been demonstrated that inter-plot competition leads to highly biased estimations of grain yield. An experiment including one SRP trial and one reference 6-row-plot trial were conducted over two consecutive years in order to compare two statistical models for correcting competition effects. The neighbourhood covariate model relying on plant height proved to be more efficient than the more general producer-competitor model. It provided significant improvement in yield estimation, slightly greater using height measured at heading than using final height as covariate. Moreover, relative efficiency of selection in SRP when corrected for competition effects always reached about 85%, whatever the intensity of competition. The neighbouring covariate model based on plant height should be used for routine analysis of single-row-plot trials.


Keywords: intergenotypic competition / wheat (Triticum aestivum L.) / early generation selection / correction models

Résumé:

Modèles de correction de la compétition inter-génotypique chez le blé. Les parcelles monorang sont souvent utilisées dans les schémas de sélection précoce. Dans de tels dispositifs, il a été montré que la compétition entre parcelles adjacentes introduisait un biais dans l'évaluation du rendement. Afin de comparer l'efficacité de plusieurs modèles pour corriger les effets de la compétition, une expérimentation comprenant un essai constitué de parcelles monorang et un essai de référence constitué de parcelles de 6 rangs a été conduite deux années consécutives. Le modèle incluant la covariable de voisinage utilisant la hauteur des plantes s'est révélé plus efficace que le modèle producteur-compétiteur pour corriger le biais introduit par la compétition dans l'évaluation du rendement en parcelles monorang. La correction effectuée par la covariable est faiblement mais significativement meilleure dans le cas où la hauteur est mesurée à l'épiaison qu'à la récolte. D'autre part, l'efficacité relative de la sélection en parcelles monorang, une fois corrigés les effets de la compétition, atteint toujours 85 %, quelle que soit l'intensité de la compétition. La covariable de voisinage utilisant la hauteur des plantes est proposée pour l'analyse en routine des dispositifs d'essais en parcelles monorang.


Mots clé : competition intergénotypique / blé (Triticum aestivum L.) / sélection précoce / modèles de correction

Correspondence and reprints: Vincent Foucteau;
e-mail: Vincent.Foucteau@jouy.inra.fr

Communicated by Christian Huyghe (Lusignan, France)

Copyright INRA, EDP Sciences 2000