Issue
Agronomie
Volume 20, Number 8, December 2000
Page(s) 917 - 926
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:2000168
DOI: 10.1051/agro:2000168

Agronomie 20 (2000) 917-926

Genetic effects for yield components and fibre characteristics in upland cotton (Gossypium hirsutum L.) cultivated under salinized (NaCl) conditions

Muhammad Ashrafa,b - Saghir Ahmada

aInstitute of Pure and Applied Biology, B.Z. University, Multan 60800, Pakistan
bPresent address: Department of Botany, University of Agriculture, Faisalabad, Pakistan

(Received 7 December 1999; accepted 5 May 2000)

Abstract:

Genetic effects for yield components and fibre characteristics in cotton were assessed using a complete diallel cross of six cultivars/lines, differing in salt tolerance. The salt tolerance of 36 crosses, including selfs, was assessed in soil salinized with 140 mol$\cdot$m-3 NaCl. The variance due to general combining ability (GCA) and specific combining ability (SCA) were highly significant for all the traits studied except monopodia per plant where only SCA was highly significant. This indicated that both additive and dominance gene effects were responsible for the inheritance of different traits, except monopodia per plant. The GCA mean square values higher than those of SCA indicated the pre-dominance of additive effect for all the traits. Considerable heterosis and maternal effects were observed for most of the traits. However, the presence of high additive effects indicates that a significant advancement in salt tolerance is possible through appropriate selection.


Keywords: cotton / genetic components / genetic variation / salt tolerance / diallel crossing design

Résumé:

Effets génétiques sur les composantes du rendement et la qualité de la fibre du coton (Gossypium hirsutum L.) cultivé en condition saline. Les effets génétiques pour les composantes du rendement et les caractéristiques de la fibre de coton ont été étudiés dans un croisement diallèle complet entre six cultivars et lignées différant pour leur tolérance au sel (NaCl). Lors de l'expérimentation, les 30 croisements et les 6 autofécondations ont été cultivés, de la quatrième semaine jusqu'à la maturité, en sol irrigué avec une eau à 140 mol$\cdot$m-3 de NaCl. Les variances d'aptitude générale (AGC) et d'aptitude spécifique à la combinaison (ASC) ont été trouvées hautement significatives pour tous les caractères étudiés, à l'exception du nombre de tiges à croissance monopodiale par plante pour lequel seule l'ASC s'est révélée significative. L'importance des carrés moyens d'AGC comparés à ceux d'ASC montrent qu'une part importante des effets génétiques est de type additif. De l'hétérosis et des effets maternels ont été observés pour la plupart des caractères. Malgré tout, la prépondérance des effets additifs laisse penser que des progrès sur la tolérance au sel pourront être facilement réalisés grâce à la sélection. Des géniteurs originaires de Porto-Rico ont été identifiés comme source possible de variabilité pour améliorer les cultivars pakistanais.


Mots clé : coton / composantes génétiques / variation génétique / tolérance au sel / projet de croisement diallèle

Correspondence and reprints: Muhammad Ashraf;
e-mail: luaf@fsd.paknet.com.pk

Communicated by Philippe Brabant (Gif-sur-Yvette, France)

Copyright INRA, EDP Sciences 2000