Issue
Agronomie
Volume 20, Number 8, December 2000
Page(s) 875 - 884
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:2000164
DOI: 10.1051/agro:2000164

Agronomie 20 (2000) 875-884

Determination of discriminatory traits in maize hybrids

Carlos B. Bancheroa - Norberto Bartolonia - Miguel Angel Rapelab - Gabriel Marrassinia - Santiago Renteríaa

aCátedra de Genética, Facultad de Agronomía, Universidad de Buenos Aires, Av. San Martín 4453 (1417), Buenos Aires, Argentina
bAgar Cross S.A., División Semillas, Rosario, Santa Fe, Argentina

(Received 1 April; accepted 9 June 2000)

Abstract:

A discriminant analysis was performed on a set of morphological characteristics for a group of Argentine commercial maize (Zea mays L.) hybrids. In the discriminant analysis a set of canonical varieties was constructed to assess the discriminatory incidence of those characteristics among commercial hybrids. Discriminant analyses were performed on plant, ear and kernel characters. With the exception of whole plant traits, significant discriminations were found and the composition of the canonical variables explaining them was determined. For traits measured on the whole plant, ear insertion height was primarily responsible for the variation, and a noticeable level of uniformity was observed with respect to stalk diameters. Ear traits (ear medium diameter and ear length), kernel weight and number of kernels, exhibited the most significant discrimination among hybrids. Finally, with respect to kernel traits, significant distances among hybrids were detected, and kernel length and kernel breadth were the most important traits.


Keywords: maize / hybrids / discriminant analysis / breeding / variability

Résumé:

Détermination de caractères discriminants dans des hybrides de maïs. Une analyse discriminante a été faite pour un ensemble de caractères morphologiques chez un groupe d'hybrides commerciaux de maïs argentins (Zea mays L.). Avec cette analyse, une série de variables canoniques a été définie pour évaluer la capacité discriminante de ces caractères entre les hybrides. Des analyses discriminantes ont été réalisées pour des caractères de plante entière, de l'épi et du grain. A l'exception des caractères correspondants à la plante entière, des discriminations significatives ont été trouvées pour tous les caractères étudiés et la composition des variables canoniques pour les expliquer a été définie. Entre les caractères mesurés pour la plante entière, la hauteur d'insertion de l'épi a été le principal responsable de la variation, tandis que le diamètre de la tige a été le plus stable. Les caractères mesurés pour l'épi (diamètre moyen et longueur), le poids du grain et le nombre de grains ont été les plus significatives entre les hybrides. Finalement, des distances significatives entre hybrides ont été détectées avec la longueur et la largeur du grain.


Mots clé : maïs / hybrides / analyse discriminante / amélioration de plantes / variabilité

Correspondence and reprints: Carlos B. Banchero;
e-mail: banchero@mail.agro.uba.ar

Communicated by Max Rives (Villeneuve-lès-Avignon, France)

Copyright INRA, EDP Sciences 2000