Issue
Agronomie
Volume 20, Number 7, November 2000
Cereal rusts and powdery mildews in Europe: epidemiology, pathogen virulence and host resistance (COST 817)
Page(s) 783 - 792
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:2000175
DOI: 10.1051/agro:2000175

Agronomie 20 (2000) 783-792

Resistance of European winter wheat germplasm to leaf rust

Michael Winzelera - Ákos Mesterházyb - Robert F. Parkc, et al.

aSwiss Federal Research Station for Agroecology and Agriculture, FAL-Reckenholz, 8046 Zürich, Switzerland
bCereal Research Non-profit Co., PO Box 391, 6701 Szeged, Hungary
cPlant Breeding Institute, University of Sydney, 2570 Camden NSW, Australia

(Received 12 April 2000; revised 4 August 2000; accepted 10 August 2000)

Abstract:

Seventy two wheat cultivars and breeding lines were tested for at least two years in up to ten European countries for resistance against leaf rust under field conditions. In addition, seedling resistance was determined with local races and with defined isolates to postulate resistance genes. Nine entries (Batis, Capo, RE9001, RE9801, Terza, Toronit, Titlis, Barra, Beaufort) were highly resistant at all locations, and were regarded as excellent sources of resistance for breeding programs. Two thirds of the 72 entries possess adult plant and/or partial resistance. Cultivars with the gene Lr13 differed greatly in disease response showing that Lr13 alone does not provide adequate resistance in Europe. Gene Lr37 provided generally good adult plant resistance but seedlings with this gene were moderately susceptible. Many of the wheat cultivars/lines investigated possess unidentified adult plant resistance gene(s). Seedling resistance was attributable mostly to the genes Lr1, Lr3a, Lr3ka, Lr10, Lr14a, Lr17b, Lr20 or Lr26.


Keywords: Triticum aestivum / Puccinia recondita / wheat / leaf rust / resistance

Résumé:

Résistance du germplasme de blé d'hiver européen à la rouille des feuilles. Pendant au moins deux ans, 72 cultivars et lignées de sélection avancées de blé ont été testées aux champs dans dix pays européens pour évaluer la résistance à la rouille des feuilles. De plus, la résistance a été évaluée lors d'essais en laboratoire sur des plantules infectées avec des isolats de formules virulence/avirulence connues pour postuler des gènes de résistance. Neuf d'entre elles (Batis, Capo, RE9001, RE 9801, Terza, Toronit, Titlis, Barra, Beaufort) ont montré une très forte résistance sur tous les sites et ont été considérées comme des sources de résistance excellentes pour les programmes de sélection. Deux tiers des 72 entrées possédaient une résistance à l'état adulte et/ou une résistance partielle. Les cultivars contenant le gène Lr13 ont montré des réactions très différentes à la maladie ; il semble donc que le gène Lr13 seul ne procure pas une résistance d'un niveau suffisant en Europe. Le gène Lr37 a permis une bonne résistance des plantes au stade adulte tandis qu'au stade plantule une sensibilité moyenne a été observée. Un grand nombre des cultivars de blé analysés possède des gènes de résistance encore inconnus qui sont exprimés au stade adulte. La résistance au stade plantule a été attribuée principalement aux gènes Lr1, Lr3a, Lr3ka, Lr10, Lr14a, Lr17b, Lr20 ou Lr26.


Mots clé : Triticum aestivum / Puccinia recondita / blé tendre / rouille des feuilles / résistance

Correspondence and reprints: Michael Winzeler
e-mail: michael.winzeler@fal.admin.ch

Communicated by Rients E. Niks (Wageningen, The Netherlands)

Copyright INRA, EDP Sciences 2000