Issue
Agronomie
Volume 20, Number 1, January-February 2000
Page(s) 93 - 99
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:2000113
DOI: 10.1051/agro:2000113

Agronomie 20 (2000) 93-99

Differential aluminum tolerance of Portuguese rye populations and North European rye cultivars

Olinda Pinto-Carnide, Henrique Guedes-Pinto

Department of Genetics and Biotechnology, University of Trás-os-Montes and Alto Douro, Ap. 202, 5001 Vila Real Codex, Portugal

(Received 7 June 1999; accepted 20 October 1999)

Abstract:

Aluminum toxicity is the main toxic factor limiting crop production in acid soils. The development of cereal varieties adapted to such conditions is a great challenge for plant breeding. Identification and introduction of Al-tolerant genes into breeding material is one way of solving the problem. Rye is considered one of the most tolerant species among cereals, although a great intra- and interspecific variability has been found. Al toxicity is usually expressed by an inhibition of root elongation. Therefore, measuring the root regrowth of plants after exposure to an aluminum solution can give a good indication of a plants behaviour in acid soils. This paper compares the behaviour of Portuguese rye populations and European rye varieties when grown at different aluminum concentrations. The results obtained reveal that Portuguese rye populations are more tolerant than the European cultivars, with most of them being even better than the Al-tolerant cv. Dank. Zlote, used as a tester.

Aluminum / rye / tolerance / toxicity / variability

Résumé:

Tolérance différentielle à l'aluminium entre populations portugaises et cultivars de seigle du Nord de l'Europe. La toxicité à l'aluminium est le facteur limitant majeur de la production des cultures en sols acides. L'amélioration des variétés de céréales adaptées à ces conditions est un défi pour la sélection végétale. L'identification et l'introduction des gènes de tolérance à l'aluminium dans le matériel végétal à sélectionner est une des stratégies envisagée. Le seigle est consideré comme une des espèces de céréales les plus tolérantes à l'aluminium. Cependant on observe une grande variabilité intra et interspécifique pour ce caractère. La toxicité à l'aluminium s'exprime généralement par une inhibition de la croissance racinaire. La mesure de la croissance des racines après traitement par une solution nutritive contenant de l'aluminium est bien corrélée avec le comportement des plantes dans les sols acides. Dans ce travail nous avons étudié et comparé le comportement de populations portugaises et celui de cultivars européens de seigle en présence de différentes concentrations d'aluminium. Les résultats observés indiquent que les populations portugaises sont plus tolérantes que les cultivars du Nord de l'Europe, la plupart ayant même un comportement meilleur que le cultivar Dank Zlote, témoin de tolérance à l'aluminium.

Aluminium / seigle / tolérance / toxicité / variabilité

Communicated by Nicolás Jouve (Madrid, Spain)

Correspondence and reprints: Olinda Pinto-Carnide
ocarnide@utad.pt

Copyright INRA, EDP Sciences