Issue
Agronomie
Volume 19, Number 7, 1999
Page(s) 635 - 644
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19990707
Agronomie 19 (1999) 635-644
DOI: 10.1051/agro:19990707

Enhancement of yield and persistence of perennial ryegrass inoculated with one endophyte isolate in France

Catherine Ravela, François Balfouriera and Jean Jacques Guillauminb

a  Unité d'amélioration des plantes, Inra, 234 avenue du Brézet, 63039 Clermont-Ferrand cédex 02, France
b  Unité de pathologie végétale et mycologie, Inra, 234 avenue du Brézet, 63039 Clermont-Ferrand cédex 02, France

Abstract - The contribution of Neotyphodium endophytes to the performance of perennial ryegrass in Europe is poorly documented. The objective of this study was to compare the yield and persistence of three endophyte-infected (E.I.) and endophyte-free (E.F.) perennial ryegrass cultivars. The E.I. versions were obtained by artificial inoculation of each cultivar with one isolate of Neotyphodium belonging to the second taxonomic group (LpTG-2). The field experiment was carried out for a 3-year period at five different locations in France, three of which could be considered climatically stressful for perennial ryegrass. At all locations, the endophyte enhanced the productivity of each cultivar in the second year after sowing; moreover, it generally improved their persistence in stressful environments. These results show that endophyte infection can increase the ecological fitness of perennial ryegrass. Thus, plant breeders can use endophytes to improve perennial ryegrass, provided that the strains involved produce no or low levels of toxins dangerous for mammals. (© 1999 Inra/Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS.)


Résumé - Rendement et persistance du ray-grass anglais inoculé avec un isolat d'endophyte en France. L'impact des endophytes du genre Neotyphodium sur les performances agronomiques du ray-grass anglais en Europe est encore mal connu. Une étude en plein champ a été réalisée sur une période de trois ans en cinq lieux (dont trois pouvant être considérés comme climatiquement stressants pour le ray-grass) afin de comparer trois variétés, chacune existant sous deux formes: porteuse d'endophyte (E.I.) et indemne (E.F.). Les versions E.I. ont été réalisées par inoculation artificielle des variétés avec une même souche de Neotyphodium appartenant au second groupe taxonomique des e-endophytes du ray grass-anglais (LpTG-2). Les résultats montrent que la présence de 1' endophyte permet d'augmenter le rendement en matière sèche de la deuxième année d'exploitation de toutes les variétés et dans tous les lieux. La pérennité des variétés est généralement améliorée par l'endophyte dans les environnements les plus stressants. Il semble donc possible d'utiliser la symbiose pour améliorer le ray-grass anglais à condition toutefois de disposer de souches hypotoxiques pour les mammifères. (© 1999 Inra/Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS.)


Key words: agronomic performance / environmental stress / Lolium perenne / Neotyphodium endophyte / trial plots

Mots clés : performances agronomiques / Lolium perenne / Neotyphodium / essai en plein champ / stress environnemental