Free access
Issue
Agronomie
Volume 18, Number 8-9, 1998
Page(s) 503 - 513
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19980801
Agronomie 18 (1998) 503-513
DOI: 10.1051/agro:19980801

Response of eight Cucumis melo cultivars to salinity during germination and early vegetative growth

Pablo Botía, Micaela Carvajal, Antonio Cerdá and Vicente Martínez

Departamento de Nutrición y Fisiología Vegetal, Centro de Edafología y Biología Aplicada del Segura, CSIC, Apdo, Correos 4195, 30080 Murcia, Spain

Abstract - In order to determine salt tolerance in eight varieties of Cucumis melo, two controlled environment experiments were carried out with seeds and seedlings. The tolerance study was carried out using the Van Genuchten equation which was found to have a very high level of fitting for melon. During the germination process, the most tolerant varieties were 'amarello' and 'amarillo oro' and during the early vegetative growth it was 'tendral terreno'. In general, there was no relationship between salt tolerance at the two stages of development. Salinity induced a decrease in the concentrations of Ca2+, K+ and Mg2+ in the shoots, but only of K+ in the roots of all varieties. Phosphate concentration showed no significant changes either in the shoots or in the roots. Salt tolerance mechanism in Cucumis melo seems to be associated with a compartmentation process, since a correlation was found between Na+ or Cl - uptake and tolerance. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Réaction de huit cultivars de Cucumis melo à la salinité durant la germination et le début de la croissance végétative. Afin de déterminer la tolérance au sel de huit variétés de melon, deux expériences ont été faites en milieu contrôlé sur des graines et des plants. La tolérance au sel a été étudiée à l'aide de l'équation de Van Genuchten qui s'est trouvée convenir très bien pour le melon. Au cours du processus de germination les variétés les plus tolérantes au sel ont été « amarello » et « amarillo oro » et, pendant le début de la croissance végétative, la variété « tendral terreno ». La tolérance au sel n'est liée à aucun des deux stades de développement étudiés. La salinité a provoqué une diminution de la concentration en Ca2+ , K+ et Mg 2+ dans les pousses mais, dans les racines de toutes les variétés, seule la concentration en K+ a diminué. La concentration en phosphate n'a montré de variation significative ni dans les pousses, ni dans les racines. Le mécanisme de la tolérance au sel chez Cucumis melo semble être associé à un processus de cloisonnement, puisqu'aucune relation n'a été trouvée entre l'absorption de Na+ ou de Cl- et la tolérance. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: mineral composition / muskmelon / salinity / tolerance

Mots clés : melon / composition minérale / salinité / tolérance