Free access
Issue
Agronomie
Volume 18, Number 7, 1998
Page(s) 461 - 471
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19980703
Agronomie 18 (1998) 461-471
DOI: 10.1051/agro:19980703

Evaluation of Granier's sap flux sensor in young mango trees

Ping Lu and Elias Chacko

CSIRO Plant Industry, Horticulture Unit, Darwin Laboratory, PMB 44, Winnellie, NT 0821, Australia

Abstract - Granier's technique of measuring sap flux density using a continuous heating system was tested on young mango trees. On containerized trees, sap flow underestimated transpiration measured gravimetrically by less than 10 %. In a 4-year-old field-grown tree, there was only a 5 % difference between cumulative summed sap flow in the branches and sap flow in the trunk over a 24-h period. Positioning of the sap flux sensor on the trunk was found to be non-critical for sap flow measurement in trees of diameter of less than 10 cm. Granier's sap flux sensor was sensitive to both slow and abrupt changes in canopy transpiration induced by successive branch girdling, defoliation and excision. A comparison of sap flow in the branches and water uptake by the tree measured using the 'cut-tree method' showed that sap flow method underestimated the actual water uptake by less than 6 %. The results of this study indicate that Granier's sap flux sensor is suitable for measuring whole-tree transpiration in young mango trees. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Évaluation sur le jeune manguier de la méthode de Granier pour la mesure du flux de sève. La méthode de Granier a été testée sur de jeunes manguiers. Sur des arbres cultivés dans des containers, la perte d'eau par transpiration mesurée avec le fluxmètre de sève est en étroite corrélation avec celle mesurée par la méthode gravimétrique. Sur un arbre de 4 ans, une différence de seulement 5 % a été observée entre le flux de sève des branches et celui du tronc sur une période de 24 h. L'appareil de Granier a montré une bonne sensibilité aux changements lents ou brutaux de la transpiration de l'arbre provoqués successivement par incision annulaire, défoliation et excision de branches sur le même arbre. Une comparaison entre le flux de sève et l'absorption d'eau par l'arbre mesurée avec la méthode de l'arbre coupé, a montré que la méthode du flux de sève sous-estimait légèrement (< 6 %) la quantité d'eau absorbée. Les résultats de cette étude montrent que la méthode de Granier est fiable pour la mesure de la transpiration sur les jeunes manguiers. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: sap flow / transpiration / leaf gas exchange / girdling / Mangifera indica

Mots clés : flux de sève / transpiration / échanges gazeux / incision annulaire / Mangifera indica