Free access
Issue
Agronomie
Volume 18, Number 5-6, 1998
Page(s) 373 - 382
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19980504
Agronomie 18 (1998) 373-382
DOI: 10.1051/agro:19980504

Maize-coconut intercropping: effects of shade and root competition on maize growth and yield

Serge Braconnier

Cirad-CP, BP 5035, 34032 Montpellier cedex 1, France

Abstract - Maize was grown simultaneously under artificial and under natural shade from coconut palms. Under artificial shade, the more solar radiation was intercepted, the less the maize developed and yielded. Under our experimental conditions, where photosynthetically active radiation (PAR) was the only limiting factor, there was a simple linear relation between yield and PAR. Applying this relation to a maize-coconut intercropping system gave an estimated yield slightly higher than the actual harvest. This may be due to the difference between radiation interception by shading canvas and that obtained with a coconut cover. A second explanation may be root competition between the two crops. Although this competition indeed exists, it was not detected in our experiment due to the excellent soil and climatic conditions. Our experiment also showed that in maize, net assimilation response to PAR did not depend on the received light treatment. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Association maïs-cocotier : effet de l'ombrage et de la compétition racinaire sur la croissance et le rendement du maïs. Du maïs a été cultivé parallèlement sous ombrage artificiel et sous ombrage naturel de cocotier. Sous ombrage artificiel, plus le rayonnement solaire est intercepté, moins le maïs se développe et produit. Dans nos conditions expérimentales, où le seul facteur limitant était le rayonnement PAR, une relation simple et linéaire entre production et éclairement PAR a été obtenue. L'application de cette relation à une association cocotier/maïs donne une production estimée légèrement supérieure à celle récoltée. Ceci peut s'expliquer par la différence d'interception du rayonnement entre un filet d'ombrage et un couvert de cocotier. Une seconde explication provient de la compétition racinaire entre les deux cultures. Celle-ci, bien qu'existant réellement, n'a cependant pas pu être mise en évidence au cours de notre expérimentation du fait de conditions pédo-climatiques excellentes. L'expérience a en outre montré que chez le maïs, la réponse de l'assimilation nette à l'éclairement PAR ne dépend pas du traitement lumineux reçu. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: maize / coconut / photosynthesis / radiation / competition / shade

Mots clés : maïs / cocotier / photosynthèse / rayonnement / compétition / ombrage