Free access
Issue
Agronomie
Volume 18, Number 4, 1998
Page(s) 285 - 297
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19980404
Agronomie 18 (1998) 285-297
DOI: 10.1051/agro:19980404

Nitrogen fixation by Trifolium repens and Lotus tenuis-based pastures in the Flooding Pampa, Argentina

Roberto Oscar Refia and César Jorge Escuderb

a  Facultad de Ciencias Agrarias de la Universidad Nacional de Rosario, Argentina
b  E.E.A. Balcarce, Instituto Nacional de Tecnología Agropecuaria (INTA), Argentina

Abstract - An experiment was carried out to estimate N2 fixation of white clover and lotus-based pastures and to study the effects of legumes on two contrasting tall fescue genotypes managed with two continuous grazing intensities on a typical alkaline hydromorphic soil 'Natraquoll'. Binary mixtures of white clover (WC) or lotus (L) and tall fescue temperate (EP) or Mediterranean (MK) were employed. Grazing by steers was applied to maintain two herbage mass levels: 800-1 200 for high level of use (HLU) or 1 800-2 200 kg DM·ha-1 for low level of use (LLU). Measurement of legume cover and nitrogenase activity in sample areas with legumes of the experimental units were carried out ten times in 1986 and eight in 1987. Legume cover was always near 60 % in the samples and varied from 4 to 24 % in the paddocks. N2 fixation was estimated by weighing the nitrogenase activity of samples by legume cover. In 1986 it was: 59 kg N·ha-1 year -1 in WC/MK, 52 in WC/EP, 42 in L/MK, 27 in L/EP, 52 in HLU and 39 in LLU, the differences being not significant (P > 0.05). In 1987 the values were: 25 kg N·ha-1 year-1 in WC/MK, 14 in WC/EP, 27 in L/MK, 27 in L/EP, 25 in HLU and 21 in LLU. Mixture x use level interaction was significant (HLU > LLU within L/MK, P < 0.05). Seasonal variations in N2 fixation was observed. Legume content of pastures was the main factor determining N2 fixation. (© Inra/ Elsevier, Paris.)


Résumé - Fixation d'azote par des prairies à base de Trifolium repens ou Lotus tenuis de la Pampa Deprimida en Argentine. Une expérience a été réalisée pour estimer la fixation d'azote par des prairies constituées par du trèfle blanc ou du lotier associé à deux variétés de fétuque élevée ayant des comportements différents et soumises à deux intensités de pâturage continu, sur un sol alcalin hydromorphe typique « Natracuol ». Des mélanges binaires de trèfle blanc (WC) ou de lotier (L) avec la fétuque élevée tempérée (EP) ou méditerranéenne (MK) ont été employés. Les prairies ont été pâturées par des taurillons de manière à maintenir deux niveaux de masse herbacée aérienne : 800-1 200 kg MS·ha-1 avec la forte intensité de pâturage (HLU) ou 1 800-2 200 kg MS·ha-1 avec la faible intensité de pâturage (LLU). L'activité de la nitrogénase a été estimée pour chaque parcelle pâturée à partir d'échantillons de sol comportant des légumineuses au cours de dix périodes hebdomadaires en 1986 et huit en 1987. La couverture de légumineuses a toujours été proche de 60 % pour les échantillons prélevés et était comprise entre 4 et 24 % pour les parcelles. La fixation de N2 a été estimée en pondérant l'activité de la nitrogénase des parcelles expérimentales par le taux de couverture des légumineuses. En 1986 elle a correspondu à 59 kg N·ha-1·année-1 pour le mélange WC/MK, 52 pour WC/EP, 42 pour L/MK, 27 pour L/EP, 52 pour HLU et 39 pour LLU, les différences n'étant pas significatives (P > 0,05). En 1987 les valeurs obtenues ont été 25 kg N·ha-1·année pour WC/MK, 14 pour WC/EP, 27 pour L/MK, 27 pour L/EP, 25 pour HLU et 21 pour LLU. L'interaction entre mélange et niveau d'utilisation a été significative (HLU > LLU pour L/MK, p < 0,05). Une variation saisonnière de la fixation d'azote a été observée. Le contenu en légumineuses des prairies semble être le principal facteur déterminant de la fixation d'azote. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: N2 fixation / Lotus tenuis / Trifolium repens / Festuca arundinacea / continuous grazing

Mots clés : fixation d'azote / Lotus tenuis / Trifolium repens / Festuca arundinacea / pâturage continu