Free access
Issue
Agronomie
Volume 18, Number 4, 1998
Page(s) 247 - 260
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19980401
Agronomie 18 (1998) 247-260
DOI: 10.1051/agro:19980401

Variability of maize seed imbibition rates as influenced by seed size distribution and coating application

Anne Schneider

Unité de science du sol, Inra, Domaine Saint-Paul, Site AgroParc, 84914 Avignon, cedex 9, France

Abstract - Irregular coating application levels may modify the variability of seed imbibitions and thus lengthen germination and emergence. In order to characterise this effect, imbibitions of non-coated and coated maize (Zea mays L.) seeds were performed in air saturated with water vapour. Three coatings were used at five application levels and water content variability was characterised. Data were modelled to estimate the coatings' water diffusion coefficients. Stochastic simulations were then performed on theoretical seed sets. The effects of coatings on this variability were either absent, positive or negative. For non-coated seeds and two coatings, the imbibition model simulated water content variabilities very close to the experimental ones by accounting only for the distribution of the 'surface/volume' ratios. For the third coating, it was necessary to account also for the correlation between seed size and coating weight. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Résumé - Influence de la taille des semences de maïs et du pelliculage sur la variabilité des vitesses d'imbibition. Le pelliculage peut modifier l'imbibition des semences et une application irrégulière des pellicules peut modifier la variabilité des vitesses d'imbibition, entraînant un étalement des germinations et des levées. Pour caractériser cet effet, les imbibitions de semences de maïs (Zea mays L.) non-traitées et pelliculées ont été réalisées dans une atmosphère saturée en vapeur d'eau. Trois pellicules ont été appliquées à cinq doses chacune. La variabilité des humidités a été caractérisée sur toute la durée d'imbibition pour les semences non-traitées et au moins pour une date et à une dose pour chaque pellicule. L'utilisation d'un modèle a permis de calculer les coefficients de diffusion des pellicules et de simuler l'imbibition stochastique de lots de semences virtuelles. L'effet des pellicules sur la variabilité des vitesses d'imbibition est nul, positif ou négatif. Quand le modèle d'imbibition ne tient compte que de la distribution des rapports « surface/volume » des semences, les variabilités simulées sont très proches des variabilités expérimentales pour les semences non-traitées et deux pellicules. L'augmentation de la variabilité des vitesses d'imbibition par la troisième pellicule est reproduite par le modèle en tenant compte de la corrélation entre taille de semences et quantité de pellicule appliquée. (© Inra/Elsevier, Paris.)


Key words: seed / coating / imbibition / variability / model

Mots clés : semence / pelliculage / imbibition / variabilité / modélisation