Free access
Issue
Agronomie
Volume 17, Number 6-7, 1997
Page(s) 343 - 347
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19970605
Agronomie 17 (1997) 343-347
DOI: 10.1051/agro:19970605

Inheritance of partial resistance to Septoria tritici in wheat (Triticum aestivum): limitation of pycnidia and spore production

M.R. Simona and C.A. Cordob

a  Departamento de Producción Vegetal, Cerealicultura, Facultad de Ciencias Agrarias y Forestales, Universidad Nacional de La Plata, 60 y 118, CC 31, 1900 La Plata, Argentina
b  Departamento de Sanidad Vegetal, Fitopatología, Facultad de Ciencias Agrarias y Forestales, Universidad Nacional de La Plata, 60 y 118, CC 31, 1900 La Plata, Argentina

Abstract - The aim of this work was to study the gene effects of two components of partial resistance (pycnidia.cm-2 and spore production.mL -1) in a semi-diallel cross of four wheat cultivars differing in susceptibility to Septoria tritici. The F1 trials were carried out in two environments (greenhouse and field). The material was inoculated at the beginning of tillering (stage 21, Zadoks scale) and evaluations were performed on the fourth leaf. There was a significant interaction between crosses and environments for pycnidia.cm-2. A separate ANOVA was performed for both traits. Crosses were significant for both traits in both environments. Griffing method 4, model 1 was used to test general and specific combining ability. General combining ability mean square was usually larger than the specific combining ability mean square. The presence of significant additive variance indicates the possibility of selecting for both traits in order to obtain partial resistant cultivars. However, it is necessary to consider that for pycnidia.cm-2, the dominance variance was also large, indicating that selection for this trait should be delayed to advanced generations. The environmental influence is discussed.


Résumé - Hérédité de la résistance partielle à Septoria tritici chez le blé (Triticum aestivum L) : limitation de la production de pycnides et de spores. L'objectif de ce travail a été d'étudier les effets génétiques de deux composantes de la résistance partielle (pycnides.cm-2 et production de spores.mL -1) dans un croisement demi-diallèle de quatre génotypes de blé qui diffèrent par leur susceptibilité à Septoria tritici. La génération F1 a été cultivée dans deux milieux (serre et champ). Le matériel a été inoculé au début du tallage (stade 21, échelle de Zadoks) et les évaluations ont été faites sur la quatrième feuille. L'interaction entre croisements et milieux est significative pour chaque composante. Pour déterminer l'aptitude générale et spécifique à la combinaison, la méthode 4 modèle 1 de Griffing a été utilisée. Le carré moyen de l'aptitude générale à la combinaison a été généralement supérieur à celui de l'aptitude spécifique à la combinaison. La présence de variance additive significative indique la possibilité de sélectionner pour les deux composantes, pour obtenir des variétés avec résistance partielle. Cependant il faut considérer que, pour des pycnides.cm -2, la variance de dominance a été importante, indiquant que la sélection pour ce caractère devrait se réaliser dans des générations plus avancées. L'influence de l'environnement est discutée.


Key words: Septoria tritici / gene action / resistance components / spore number / pycnidia number

Mots clés : Septoria tritici / action génique / composantes de la résistance / nombre de spores / nombre des pycnides