Free access
Issue
Agronomie
Volume 17, Number 5, 1997
Page(s) 271 - 281
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19970502
Agronomie 17 (1997) 271-281
DOI: 10.1051/agro:19970502

Effects of tropospheric ozone on white clover plants exposed in open-top chambers or protected by the antioxidant ethylene-diurea (EDU)

I. Fumagallia, L. Mignanegob and G. Violinic

a  ENEL Spa, CRAM, Environmental and Materials Research Centre, Via Rubattino 54, 1-20134 Milano
b  Phytos Snc, Via Madonna delle Nevi 11, 1-20046, Biassono (MI)
c  Istituto Patologia Vegetale, Università di Milano, Via Celoria 2, 1-20133, Milano, Italy

Abstract - Tropospheric ozone concentration in a large part of Europe is high enough to cause visible injury to sensitive plants and several crop species. In this paper the results are reported of a research carried out within UN-ECE ICP-Crops co-ordination in 1994. Effects of tropospheric ozone on vegetation in the Milan (Italy) experimental site are evaluated using white clover plants. Plants were exposed to the air and sprayed with water or ethylene-diurea (EDU) as antioxidant. Another set of plants were exposed in open-top chambers in filtered or unfiltered air. The data suggest that summertime ozone concentrations can be sufficient to produce visible leaf injury to white clover plants of a sensitive cultivar. Moreover, data show a slight reduction in dry weight owing to ozone exposure; the loss is about 10% for water-treated plants versus EDU-treated plants and 19.8% for exposure to unfiltered air compared with filtered air at the final harvest.


Résumé - Effets de l'ozone troposphérique sur des plantes de trèfle blanc cultivées dans des chambres à toit ouvert ou traitées avec l'antioxydant éthylène-diurée (EDU). La concentration d'ozone au niveau de la troposphère est suffisamment élevée dans une grande partie de l'Europe pour causer des dommages visibles aux plantes sensibles et à de nombreuses espèces cultivées. Cet article illustre les résultats d'une recherche effectuée en 1994 dans le cadre du Programme international de coopération sur les effets des polluants atmosphériques sur les cultures (UN-ECE ICP-Crops). Les plantes ont été exposées en plein air et arrosées avec de l'eau ou de l'éthylène-diurée (EDU) comme antioxidant. Une partie des plantes a été placée dans des chambres à toit ouvert avec air filtré ou non-filtré. Les données montrent que les concentrations estivales d'ozone sont en mesure de produire des dommages visibles aux feuilles d'un cultivar sensible de trèfle blanc. Les données montrent aussi une faible perte de production en poids sec due à l'exposition à l'ozone; cette perte se situait à -10 % pour les plantes traitées avec de l'eau par rapport aux plantes traitées avec l'EDU et à -19,8 % pour la récolte finale des plantes exposées à l'air non-filtré, par rapport à celles exposées à l'air filtré.


Key words: ozone / Trifolium repens / leaf injury / open-top chamber / ethylene-diurea

Mots clés : ozone / Trifolium repens / dommage foliaire / chambre à ciel ouverte / éthylène-diurée