Free access
Issue
Agronomie
Volume 17, Number 1, 1997
Page(s) 17 - 24
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19970103
Agronomie 17 (1997) 17-24
DOI: 10.1051/agro:19970103

Comparaison du comportement hydrique et de la capacité photosynthétique du maïs et du tournesol en condition de contrainte hydrique. Conclusions sur l'efficience de l'eau

N. Katerji and O. Bethenod

Unité de bioclimatologie, Inra, F-78850 Thiverval-Grignon, France

Abstract - A comparison of water and photosynthesis behaviour of corn and sunflower under water stress. Inference on water use efficiency. Various indices of water stress sensitivity lead to contradictory conclusions as to the choice of irrigated crop between corn and sunflower. We propose an additional analysis of leaf gas exchanges after flowering to field analysis on dry matter and crop water use. Gas exchanges indicated that soil water depletion induces stomatal closure in both plants. For corn, this stomatal closure was accompanied by a reduction in photosynthesis when predawn leaf water potential decreased below - 0.2 MPa. Without water stress, stomatal conductance and transpiration were between two and three times higher for sunflower than for corn. The reduction in leaf photosynthesis in sunflower began at a predawn leaf water potential below - 0.5 MPa. For a given value of stomatal conductance, corn leaf photosynthesis was always higher than that of sunflower. Complementary information on physiological mechanisms at leaf level was derived; this should contribute to a better irrigation efficiency at field level.


Résumé - Les différents indices de sensibilité à la sécheresse conduisent à des conclusions contradictoires pour le choix des cultures irriguées entre le maïs et le tournesol. Nous proposons de compléter les analyses effectuées au champ sur la matière sèche et la consommation en eau des cultures par l'observation des échanges gazeux foliaires après floraison. Ceci montre qu'une diminution des réserves hydriques du sol provoque chez les deux plantes la fermeture stomatique. Chez le maïs, cette fermeture stomatique s'accompagne d'une diminution de la photosynthèse à partir d'un potentiel de base de - 0,2 MPa. Chez le tournesol, dont les valeurs maximales de conductance stomatique et de transpiration sont deux à trois fois supérieures à celles du maïs en l'absence de contrainte hydrique, la diminution de photosynthèse n'apparaît qu'à partir d'un potentiel de base de - 0,5 MPa. Pour une valeur donnée de conductance stomatique, la photosynthèse des feuilles de maïs est toujours supérieure à celle du tournesol. Les conclusions apportent des bases complémentaires de raisonnement pour réaliser une meilleure efficience de l'eau apportée.


Key words: corn / sunflower / photosynthesis / transpiration / water stress

Mots clés : Zea mays = maïs / helianthus annuus = tournesol / photosynthèse / transpiration / contrainte hydrique