Free access
Issue
Agronomie
Volume 16, Number 9, 1996
Page(s) 563 - 571
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19960904
Agronomie 16 (1996) 563-571
DOI: 10.1051/agro:19960904

Effets du porte-greffe sur la réaction du cyprès à la maladie du chancre cortical à Seiridium cardinale

C. Andréoli, J. Ponchet and E. Mari

Station de botanique et de pathologie végétale, Inra, BP 2078, F-06600 Antibes, France

Abstract - Rootstock effects on the reaction of cypress to Seiridium cardinale bark canker disease. Reciprocal grafting was carried out on Cupressus sempervirens resistant or susceptible clones previously grown from self-rooting. When the scions were 10 mm in diameter, they were inoculated and then infection by Seiridium cardinale was observed over 2 years. The rootstock had no noticeable effect on the basic behaviour of scions. The susceptible clones died while resistant clones survived. However, the reactions of resistant clones to disease and scarring varied according to the rootstock clone. Resistance was correlated with tree growth, namely to the vigour conferred to scions by the rootstock. Resistance and growth, both induced by meristematic activity, show a good linear regression. It would be interesting to select vigorous rootstock clones, in order to increase resistance or tolerance as a consequence of an earlier compartmentalization and decrease the heterogeneity resulting from grafting on seedlings at random. Such a progress would require a good knowledge of self-rooting techniques.


Résumé - Des boutures et des greffes réciproques ont été réalisées entre 14 clones de Cupressus sempervirens, résistants ou sensibles, préalablement élevés à partir de leur bouturage (tableau I). Après inoculation des greffons ayant atteint 10 mm de diamètre on a suivi l'infection des troncs par Seiridium cardinale, durant deux ans. Le porte-greffe n'a pas d'effet notable sur le comportement fondamental des greffons (fig 1) : les sensibles meurent, les résistants survivent. Cependant, on constate des modulations de réaction à la maladie mises en évidence par les indices de compartimentage (tableaux II et III). La résistance des greffons est d'autant plus stimulée que les porte-greffes induisent la meilleure croissance (vigueur) des troncs (tableaux IV, V, VI ; fig 2). En particulier, la cicatrisation d'un clone est correlée avec la croissance en diamètre (fig 3). La vigueur conférée par le porte-greffe pourrait être sélectionnée de manière à améliorer la cicatrisation des clones résistants ou tolérants, grâce à un compartimentage plus précoce. En outre, le clonage des porte-greffes permettrait d'éviter l'hétérogénéité résultant des greffages sur plants issus de semis et d'améliorer l'état sanitaire des cyprès d'ornement ou de brise-vent. Un tel progrès suppose une maîtrise du bouturage.


Key words: grafting / compartmentalization / canker / Cupressus sempervirens = cypress

Mots clés : greffage / compartimentage / chancre / Cupressus sempervirens = cyprès