Free access
Issue
Agronomie
Volume 15, Number 5, 1995
Page(s) 295 - 304
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19950505
Agronomie 15 (1995) 295-304
DOI: 10.1051/agro:19950505

Genetic variability for morphology, growth and forage yield among perennial diploid and tetraploid lucerne populations (Medicago sativa L)

B. Julier, A. Porcheron, C. Ecalle and P. Guy

INRA, station d'amélioration des plantes fourragères, F86600 Lusignan, France

Abstract - The wide diversity within the Medicago sativa complex is well known, but comparative data on different populations representing the sub-species sativa and falcata are lacking. Morphological and agronomic characters of 25 populations or varieties of lucerne belonging to the M sativa complex were studied at Lusignan (France) in 1993 and 1994. The landraces and varieties of the sub-species sativa were clearly different from the wild populations of the 2 sub-species sativa and falcata by their erect growth habit, their fast regrowth after cutting, the absence of rhizomatous plants, their tall height and their high forage yield. Within the cultivated populations, those originating from northern France had a higher winter resistance than the Mediterranean populations, and higher yields. The winter resistance trait and the variegated flowers of the French sativa landraces show that they have integrated some traits belonging to sub-species falcata. The group of wild populations contained diploid and tetraploid populations, and sativa or falcata populations. Among the characters analysed, only flower colour made the distinction possible between the wild sativa populations from Spain (Mielga) with purple flowers and the falcata populations with yellow flowers. This convergence of forms between the 2 sub-species could be a strategy of tolerance to animal feeding and to treading.


Résumé - Variabilité génétique pour la morphologie, la croissance et le rendement en matière sèche chez la luzerne pérenne diploïde et tétraploïde (Medicago sativa L). La grande diversité du complexe Medicago sativa est bien connue, mais des données comparatives de différentes populations représentant les sous-espèces sativa et falcata manquent. Les caractéristiques morphologiques et agronomiques de 25 populations ou variétés de luzerne appartenant au complexe M sativa ont été étudiées à Lusignan (France) en 1993 et 1994. Les populations et variétés cultivées de la sous-espèce sativa se distinguent nettement des populations sauvages des 2 sous-espèces sativa et falcata par leur port dressé, leur repousse rapide après une coupe, leur hauteur élevée et leur fort rendement. Parmi les populations cultivées, celles originaires du nord de la France ont une résistance à l'hiver supérieure aux méditerranéennes, ainsi qu'un meilleur rendement. Par leurs caractères de résistance à l'hiver et leurs fleurs bigarrées, ces populations sativa françaises montrent qu'elles ont intégré certains caractères provenant de la ssp falcata. Le groupe des populations sauvages comprend à la fois des populations diploïdes et tétraploïdes, falcata ou sativa. Pour les caractères analysés, seule la couleur des fleurs permet de distinguer les populations sauvages sativa d'Espagne (Mielga) à fleurs violettes des populations falcata à fleurs jaunes. La convergence de forme de ces 2 sous-espèces pourrait représenter une stratégie de tolérance au pâturage.


Key words: Medicago sativa L = lucerne / population / morphology / agronomic trait / genetic variability

Mots clés : Medicago sativa L = luzerne / population / morphologie / caractère agronomique / variabilité génétique