Free access
Issue
Agronomie
Volume 15, Number 5, 1995
Page(s) 265 - 275
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19950502
Agronomie 15 (1995) 265-275
DOI: 10.1051/agro:19950502

Hétérogénéité dans des populations de tomate sous serre et répercussions sur la conduite technique. Il. Effets de la conduite plante à plante sur la production de fruits

M. Navarretea and B. Jeannequinb

a  INRA, systèmes agraires et développement, 16, rue Claude-Bernard, F75231 Paris cedex 05
b  INRA, systèmes agraires et développement, domaine du Mas-Blanc, F66200 Alénya, France

Résumé - L'hétérogénéité d'état végétatif à l'intérieur d'une population de tomate sous serre et en hors-sol a un effet négatif sur la qualité de la production parce qu'elle accroît la dispersion du calibre des fruits. Dans cet essai, on teste sur des placettes hétérogènes formées de l'alternance de plantes «faibles» et «vigoureuses» plusieurs traitements expérimentaux afin de réduire l'hétérogénéité du couvert. Pour cela, on cherche à favoriser la croissance végétative des plantes «faibles» en jouant soit sur l'équilibre source/puits intra-plante (ablation d'un bouquet floral), soit sur la répartition de la lumière entre plantes (effeuillage des plantes «vigoureuses», augmentation de la distance entre plantes). Ces techniques sont comparées à un traitement témoin où toutes les techniques sont appliquées de façon homogène sur la placette. Les techniques testées permettent de réduire significativement l'hétérogénéité d'état végétatif (diamètre de la tige, masse sèche foliaire) et donc la dispersion du calibre des fruits. Elles sont sans effet sur le rendement du couvert, du fait d'importants phénomènes de compensation entre plantes : les plantes «faibles», dont on a favorisé la croissance, ont une production de fruits supérieure au témoin, mais simultanément, la production des plantes «vigoureuses» est pénalisée.


Abstract - Heterogeneity in a glasshouse tomato crop and its effect on crop management. II. Effect on yield of adapting manual techniques plant by plant. The heterogeneity of individual vegetative states within a soilless tomato crop in the greenhouse reduces the quality of the production because the fruit grade distribution is more scattered than in an homogeneous population. We experimented several techniques in order to reduce vegetative heterogeneity. The experimental plots were established by mixing 'weak' and 'vigorous' plants. The aim of the experimental treatments was to improve vegetative growth conditions of 'weak' plants, either by altering the source/sink balance in 'weak' plants (truss pruning), or by altering the distribution of light between 'weak' and 'vigorous' plants (deleafing 'vigorous' plants, increasing plant distance). These techniques were compared with a control plot in which the cultivation technique was identical on every plant. The treatments help reduce the heterogeneity of vegetative stages (stem diameter, leaf dry weight) and mean fruit weight. They had no effect on yield per area, because of strong competition between plants: 'weak' plants had a higher fruit production than the control, but the production of 'vigorous' plants was simultaneously decreased.


Key words: Lycopersicon esculentum Mill = tomato / glasshouse / manual techniques / heterogeneity / yield formation

Mots clés : Lycopersicon esculentum Mill = tomate / serre / techniques manuelles / hétérogénéité / élaboration du rendement