Free access
Issue
Agronomie
Volume 15, Number 2, 1995
Page(s) 81 - 96
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19950201
Agronomie 15 (1995) 81-96
DOI: 10.1051/agro:19950201

Impact de l'association sur le niveau de nutrition azotée et la croissance du ray-grass anglais et du trèfle blanc

JF Soussana and MC Arregui

INRA, station d'agronomie, 12, avenue du Brézet, F63039 Clermont-Ferrand cedex 02, France

Résumé - La nutrition azotée de cultures pures et d'associations fauchées de trèfle blanc et de ray-grass anglais semées en rangs alternés a été étudiée, durant 2 repousses de printemps, avec ou sans fertilisation azotée, par la méthode des courbes de dilution de l'azote total dans la matière sèche. L'association avec le trèfle blanc a augmenté la teneur en azote total et la biomasse épigée par mètre linéaire des rangs de ray-grass. À même biomasse, la teneur en azote du ray-grass associé est supérieure à celle mesurée en culture pure. Le niveau moyen de nutrition azotée du ray-grass augmente généralement de manière hautement significative en culture associée, mais cet effet est toutefois plus faible après une fertilisation azotée. Un sous-essai, où les parties aériennes et les racines du trèfle et du ray-grass étaient séparées, ou non, par des cloisons verticales, a indiqué, à la dernière repousse, une augmentation significative du niveau de nutrition azotée du ray-grass en cas d'interférence racinaire avec le trèfle. Dans le cas du trèfle blanc, la diminution de la teneur en azote total des feuilles au cours de le repousse s'explique, en partie, par la réduction du rapport pondéral (limbes/pétioles). Par ailleurs, la teneur en azote des limbes de trèfle diminue selon une loi puissance en fonction de la biomasse foliaire totale du peuplement. La culture en association n'a pas d'effet significatif sur les teneurs en azote des limbes de trèfle, lorsque celles-ci sont comparées à même biomasse foliaire totale. Néanmoins, le taux de trèfle dans l'association varie en raison inverse du niveau de nutrition azotée du ray-grass.


Abstract - Effect of mixed cropping on the nitrogen nutrition and growth of perennial ryegrass and white clover. The nitrogen nutrition of cut white clover and perennial ryegrass monocultures and mixtures sown in adjacent rows was studied during 2 spring regrowths, with and without a nitrogenous fertilizer supply, using the nitrogen dilution curve method. Ryegrass shoot biomass per row and shoot nitrogen concentration increased in the mixture compared with the monoculture. For a similar ryegrass shoot biomass, the nitrogen concentration was higher in the mixed than in the pure ryegrass. Perennial ryegrass shoot nitrogen levels increased significantly in the mixture, but this effect was weaker after nitrogen fertilization. A sub-trial where clover and grass shoots and roots were separated by vertical partitions, or mixed, indicated a significant increase in the nitrogen nutrition level of ryegrass at the final cut, due to root interaction between both species. The decline in leaf nitrogen concentration of white clover during regrowth was partly due to a decline in the lamina/petiole ratio. Furthermore, when the sward total leaf biomass increased, clover lamina nitrogen concentration declined according to a power function. At a given total leaf biomass, clover lamina nitrogen concentration was not significantly affected by association with ryegrass. Nevertheless, the clover content of the mixed sward was negatively correlated with ryegrass nitrogen nutrition level.


Key words: dilution curve / nitrogen concentration / competition / Lolium perenne L / Trifolium repens L

Mots clés : courbe de dilution / teneur en azote / compétition / Lolium perenne L = ray-grass / Trifolium repens L = trèfle blanc