Free access
Issue
Agronomie
Volume 14, Number 7, 1994
Page(s) 433 - 443
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19940702
Agronomie 14 (1994) 433-443
DOI: 10.1051/agro:19940702

The change in the specific leaf area of maize grown under Mediterranean conditions

NG Danalatosa, CS Kosmasa, PM Driessenb and N. Yassogloua

a  Agricultural University of Athens, Laboratory of Soils and Agricultural Chemistry, lera Odos, 75, Botanikos 11855, Athens, Greece
b  Agricultural University of Wageningen, Department of Soil Science and Geology, Duivendaal, 10, 6700 AA Wageningen, The Netherlands

Abstract - The change in the specific leaf area (ie the leaf area per dry matter weight unit) of 2 single maize hybrids was studied in 4 field experiments carried out in central and northern Greece in 1987 and 1988. It was found that the overall specific leaf area of maize takes an initial value much lower than the values suggested for central European conditions and decreases as a function of the development stage of the crop, independent of location, cultivar, plant density (within the normal range), soil conditions, irrigation management and crop growth. A methodology for calculating the development stage based on the accumulated thermal units method is also discussed. Further, the validity of the produced empirical relation between specific leaf area and development stage was tested for 13 more maize plantings grown in western Greece in 1991. A fairly good agreement with the measured values especially before flowering (end of leaf growth) was found, suggesting that the empirical relation may be used in modern crop growth models simulating maize growth under Greek and more generally Mediterranean conditions.


Résumé - Modification de la surface foliaire spécifique du maïs dans les conditions culturales méditerranéennes. La modification de la surface foliaire spécifique (surface foliaire par unité de poids de matière sèche) de 2 hybrides de maïs a été étudiée, dans 4 expérimentations au champ, dans le centre et le nord de la Grèce en 1987 et 1988. Il a été constaté que la surface foliaire spécifique totale a une valeur initiale assez faible par rapport aux valeurs qui sont proposées pour les conditions d'Europe centrale. Elle diminue avec le stade de développement de la culture indépendamment du lieu, de la variété, de la densité de plantation (dans la gamme couramment utilisée), des conditions du sol, de la gestion de l'irrigation et de la croissance des plantes. Une méthode de calcul du stade de développement, basée sur la méthode des sommes de températures, a été aussi discutée. En outre, la validité de la relation empirique obtenue entre la surface foliaire spécifique et le stade du développement a été testée sur 13 cultures de maïs dans l'ouest de la Grèce en 1991. Une bonne concordance a été constatée, particulièrement pour les valeurs obtenues avant la floraison (fin du développement des feuilles), montrant que cette relation empirique pourrait être utilisée dans des modèles modernes de simulation du développement des plantes et spécialement du développement du maïs dans les conditions culturales grecques et plus généralement méditerranéennes.


Key words: specific leaf area / maize / development stage / accumulated thermal units method

Mots clés : surface foliaire spécifique / maïs / stade de développement / méthode des sommes de températures