Free access
Issue
Agronomie
Volume 14, Number 7, 1994
Page(s) 413 - 432
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19940701
Agronomie 14 (1994) 413-432
DOI: 10.1051/agro:19940701

Du polymorphisme au complexe d'espèces : combien d'agents pathogènes sont impliqués dans la nécrose du collet du colza ?

T. Rouxel, C. Gall and MH Balesdent

INRA, station de pathologie végétale, route de Saint-Cyr, F-78026 Versailles cedex, France

Résumé - La nécrose du collet des crucifères, ou «phoma du colza», est une maladie qui a subi une extension considérable à la suite de l'intensification de la culture du colza en Europe, au Canada ou en Australie. Phoma lingam (Tode ex Fr) Desm est reconnu depuis de nombreuses années comme étant l'agent responsable de la maladie. La forme sexuée du parasite, phase quasi systématique du cycle, a été identifiée dans les années 1960 à Leptosphaeria maculans (Desm) Ces et de Not. Dès 1927, 2 groupes de souches isolées de Brassica cultivées sont distingués, selon des critères pathologiques et culturaux d'une fiabilité limitée. Sur la base de ces critères, on a considéré que l'on était en présence de 2 pathotypes : «pathogène» et «faiblement pathogène». Le développement, au début des années 1990, de méthodes fines de caractérisation (isozymes, analyses moléculaires, etc) a démontré une distance génétique importante entre les 2 groupes de souches, suggérant qu'il pouvait s'agir de 2 espèces distinctes. Des travaux récents montrent par ailleurs que les souches «faiblement pathogènes» représentent, en elles-mêmes, une entité complexe regroupant au moins 3 groupes de souches génétiquement distantes. Des observations préliminaires suggèrent en outre que le type prépondérant serait différent en Australie, en Europe ou au Canada. Enfin, la présence de souches proches mais encore très peu étudiées, parasitant les crucifères adventices accroît la complexité du pathosystème. La discrimination originelle en 2 «pathotypes» a été fortement préjudiciable au développement d'analyses plus poussées des populations en présence et de leur interaction avec les crucifères. Par conséquent, une cartographie de l'occurrence des différents types de souches, une réévaluation de leur symptomatologie respective et une analyse de l'incidence des souches issues de crucifères adventices sur les cultures de colza sont nécessaires pour une meilleure appréciation de l'importance de chaque groupe de souches dans la maladie, et un meilleur contrôle de celle-ci.


Abstract - How many pathogens do cause blackleg disease in crucifers? Blackleg in crucifers has become a disease of international importance following the tremendous increase in oilseed rape acreage in Europe, Canada and Australia. The causative agent of the disease has been described as Leptosphaeria maculans (Desm) Ces et de Not, an ascomycete whose anamorph is Phoma lingam (Tode ex Fr) Desm. The pathogen is known to be highly polymorphic in cultural characteristics and pathogenicity. Isolates obtained from Brassica sp in the early 1920s were distinguished as belonging to either a 'pathogenic' pathotype or a 'weakly pathogenic' pathotype. However, the reliability of the morphological, and even the pathogenic, criteria for a discrimination of isolates has been questioned. 'Modern methods' for the study of the polymorphism of fungi, ie isozymic and molecular techniques, usually allow an unequivocal discrimination of the 2 groups. Moreover, these techniques recently demonstrated an important genetic distance between the 2 groups of isolates, suggesting that they may actually belong to 2 distinct species. The 'weakly pathogenic' group can be further separated into 3 genetically distinct subgroups. Moreover, it has been suggested that the prevalent subgroup could be different in Europe, Australia or America. Finally, 4 other L maculans, pathogenic to different species of cruciferous weeds have been described in Canada. Since only pathogenic and morphological criteria were studied, the relationship of these additional L maculans to the 'pathogenic' group or 'weakly pathogenic' groups obtained from Brassica is still unknown. The original discrimination into 2 pathotypes has been highly prejudicial to the understanding and study of this pathosystem. As a consequence, the pathogenicity of each group, or subgroup of isolate to crucifers and its involvement in the blackleg disease has to be reconsidered.


Key words: Leptosphaeria maculans / Phoma lingam / oilseed rape / blackleg disease / species complex

Mots clés : Leptosphaeria maculans / Phoma lingam / colza / nécrose du collet / complexe d'espèces