Free access
Issue
Agronomie
Volume 14, Number 6, 1994
Page(s) 377 - 385
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19940603
Agronomie 14 (1994) 377-385
DOI: 10.1051/agro:19940603

Une étude de la qualité des blés hybrides à travers différents tests technologiques

FX Ourya, M. Rousseta, P. Bérarda, P. Pluchardb, G. Doussinaultc, J. Gourdona and F. Lagouttea

a  INRA, station d'amélioration des plantes, domaine de Crouelle, F63039 Clermont-Ferrand cedex
b  INRA, domaine de Brunehaut, Estrées-en-Chaussées, F80200 Péronne
c  INRA, station d'amélioration des plantes, domaine de la Motte, BP29, F35650 Le Rheu, France

Résumé - Trente-trois hybrides de blé tendre d'hiver produits par voie chimique ont été comparés à leurs 27 parents pour la qualité. Les échantillons de grains utilisés pour les tests technologiques provenaient d'une expérimentation multilocale, mais les interactions «génotypes x milieux» sont apparues négligeables pour la dureté, le Pelshenke et l'alvéographe Chopin. Aucun hétérosis par rapport au parent supérieur n'a été mis en évidence pour ces 3 tests, ni pour la teneur en protéines : la F1 se situe généralement entre ses 2 parents. Dans le cas de la teneur en protéines, ce résultat semble indiquer une relation «source-puits» plus favorable chez les hybrides que chez les parents, car le taux de protéines est maintenu chez la F1 alors qu'il existe un hétérosis significatif pour le rendement en grains. On observe d'ailleurs un hétérosis significatif pour le rendement en protéines. En définitive, la sélection de blés hybrides de bonne qualité ne semble pas devoir poser de problème majeur.


Abstract - Bread-making quality of wheat hybrids through various technological tests. Thirty-three winter wheat hybrids produced using a chemical hybridizing agent, and their 27 parents, were compared for bread-making quality. Samples of kernels used for technological tests were obtained in a multilocal experiment, but the 'genotype x environment' interactions appeared negligible for grain hardness, the Pelshenke test and alveograph measurements. Heterosis did not occur, either for these 3 tests or for the protein content, and the F1 was intermediate between the 2 parents. For protein content, this could indicate a 'source-sink' relationship that is more favourable for hybrids than for inbred lines. This is because the protein content was maintained in spite of a significant heterosis for grain yield. In fact, there was a significant heterosis for protein yield. From all these results, it appears that breeding hybrid wheats with good quality characteristics should not be a major problem.


Key words: hybrid wheat / bread-making quality / Pelshenke / alveograph / grain hardness

Mots clés : blé hybride / qualité / Pelshenke / alvéographe / dureté