Free access
Issue
Agronomie
Volume 14, Number 6, 1994
Page(s) 341 - 361
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19940601
Agronomie 14 (1994) 341-361
DOI: 10.1051/agro:19940601

Analyse intégrée des rendements du blé tendre et de leurs causes de variation dans un réseau de parcelles d'agriculteurs du Thymerais

P. Letermea, H. Manichonb, J. Roger-Estradec and O. Buissond

a  INRA, BP 29, F35650 Le Rheu
b  CIRAD, BP 5035, F34032 Montpellier cedex 1
c  INA-PG, F78850 Thiverval-Grignon
d  INRA, BP 57, F49071 Beaucouzé cedex, France

Résumé - Cette note présente une démarche de diagnostic global de la culture du blé pratiquée à l'échelle d'une petite région. Les blés étudiés sont cultivés derrière 2 groupes de précédents (blé ou non-blé) en limons caillouteux ou non en Thymerais (Eure-et-Loir, à 80-100 km à l'ouest de Paris). On montre que, dans beaucoup de parcelles, le fonctionnement du couvert végétal est déjà perturbé avant la montaison, notamment pour des raisons sanitaires. Durant la montaison, le facteur limitant majeur est l'alimentation hydrique. À cette époque, l'effet du milieu domine l'effet du système de culture qui malgré tout existe essentiellement par sa composante succession de cultures : l'état sanitaire des blés sur blé apparaît fréquemment défavorable. L'effet de la sécheresse persiste lors du remplissage des grains mais est d'autant plus fort qu'il existe d'autres caractères défavorables (état structural du sol, états sanitaires des tiges et racines, verse). On observe que les précédents blé induisent plus de risques d'apparition de caractères défavorables que les précédents non-blé, risques renforcés par les semis tardifs et la culture en terres caillouteuses. En conclusion, on note qu'il n'existe pas de relation stricte entre les rendements et les variables décrivant le système de culture et/ou le milieu. On peut cependant dire que ces dernières conduisent à des niveaux de risque différenciés, dont l'extériorisation dépend du climat, et donc de la date de semis.


Abstract - Yield analysis of wheat grown in an on-farm field network in Thymerais (France). This paper presents a methodology of analysing yield variations of wheat grown in on-farm fields. The study takes place in 'Thymerais', a region at about 80-100 km in the west of Paris. The wheats studied were grown after 2 groups of previous crops (wheat or non-wheat). The soils are silty and the fields may be stony. In many fields, we can notice an early reduction of crop growth, before spring stem elongation, mainly for sanitary causes. During the stem elongation, the main limiting factor is water nutrition. At present, the environmental effect is more important than that of cropping systems. Nevertheless, the latter exists mainly by its crop rotation component: the sanitary state of the wheat behind wheat is often deficient. Drought prevails in summer, during grain filling, with larger consequences when there are other limiting factors (soil structure, stem and root sanitary states, and lodging). We observe that wheat as a precedent induces higher risks of yield limitation, these risks being increased by late sowings and stony fields. In conclusion, we notice that there is not an exact relationship between yields and cropping systems and/or environment characteristics. However, we can say that these induce different levels of risk, whose exteriorisation depends on weather and sowing date.


Key words: crop diagnosis / wheat / cropping system / yield elaboration / modelling

Mots clés : diagnostic cultural / blé tendre / système de culture / élaboration du rendement / modélisation