Free access
Issue
Agronomie
Volume 14, Number 4, 1994
Page(s) 249 - 257
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19940404
Agronomie 14 (1994) 249-257
DOI: 10.1051/agro:19940404

Inheritance of resistance to downy mildew (Pseudoperonospora cubensis) in muskmelon (Cucumis melo). II. Generation means analysis of 5 genitors

C. Épinata and M. Pitratb

a  INRA-CNRS-UPS, Station de Génétique Végétale, Ferme du Moulon, F91190 Gif-sur-Yvette
b  INRA, Station d'Amélioration des Plantes Maraîchères, BP 94, F84143 Montfavet, France

Abstract - The contribution of the generation means analysis described by Mather and Jinks to the genetic analysis of resistance to downy mildew caused by Pseudoperonospora cubensis in muskmelon (Cucumis melo L) was examined. Five melon cultivars with high to moderate levels of resistance to P cubensis were crossed with 3 susceptible cultivars to develop F1, F2 and back-cross generations. Weighted least-square regression analysis indicated that the majority of the variation could be explained by additive effects (84-99%); epistasis effects are the second-most important effects (explaining at most 8%). Dominance ratio, heritability and number of effective factors could be estimated in the crosses that did not exhibit epistasis. All these genetic parameters showed an important variation among the 15 crosses studied. Analysis of the results led to the proposal of a breeding strategy for the resistance character.


Résumé - Hérédité de la résistance au mildiou (Pseudoperonospora cubensis) chez le melon (Cucumis melo). II. Analyse métrique de 5 géniteurs. L'apport de l'analyse métrique (Mather et Jinks, 1971) dans l'étude de la génétique de la résistance du melon (Cucumis melo) au mildiou (Pseudoperonospora cubensis) est évalué. Cinq cultivars de melon, avec des niveaux de résistance modéré à élevé, ont été croisés à 3 variétés sensibles : les générations F1, F2 et les back-cross par les 2 parents ont été obtenues. La régression pondérée des moyennes des différentes générations sur un modèle génétique théorique indique que la majorité de la variation est expliquée par les effets additifs (81-99%). Les effets d'épistasie sont la deuxième plus importante cause de variation (expliquant au maximum 8% du total). Les ratios de dominance, les héritabilités et le nombre de facteurs effectifs ont pu être estimés dans les croisements ne montrant pas d'effets épistatiques. Tous ces paramètres génétiques sont très variables entre les 15 croisements étudiés. L'analyse des résultats conduit à l'élaboration d'une stratégie de sélection pour le caractère de résistance considéré.


Key words: Cucumis melo / metrical analysis / inheritance / Pseudoperonospora cubensis / resistance

Mots clés : Cucumis melo / analyse métrique / hérédité / Pseudoperonospora cubensis / résistance