Free access
Issue
Agronomie
Volume 14, Number 4, 1994
Page(s) 239 - 248
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19940403
Agronomie 14 (1994) 239-248
DOI: 10.1051/agro:19940403

Inheritance of resistance to downy mildew (Pseudoperonospora cubensis) in muskmelon (Cucumis melo). I. Analysis of a 8 x 8 diallel table

C. Épinata and M. Pitratb

a  INRA, Station de Génétique Végétale, Ferme du Moulon, F91190 Gif-sur-Yvette
b  INRA, Station d'Amélioration des Plantes Maraîchères, BP 94, F84143 Montfavet Cedex, France

Abstract - The genetics of resistance to downy mildew (Pseudoperonospora cubensis) in the muskmelon (Cucumis melo) was studied by means of a half diallel table between 8 inbred lines. The sample chosen exhibited a continuous variation for the resistance character ranking from a high level of resistance to high susceptibility. Analysis of variance detected highly significant general combining ability effects. Although significant, the specific combining ability effects had a low impact on total variation and therefore the presence of heterosis for resistance was not revealed. Decomposition of dominance variation indicated that the dominance effect was not unidirectional and that dominant genes were not uniformly distributed among the parents. These facts were confirmed and further detailed using Hayman's graphical analysis. Narrow-sense heritability estimates were high (0.82-0.88). Tests of the hypotheses underlying Hayman's diallel analysis were performed and discussed.


Résumé - Hérédité de la résistance au mildiou (Pseudoperonospora cubensis) chez le melon (Cucumis melo). I. Analyse d'un plan diallèle 8x8. L'hérédité de la résistance du melon (Cucumis melo) au mildiou (Pseudoperonospora cubensis) a été étudiée à l'aide d'un demi-plan de croisement diallèle à 8 parents. L'échantillon choisi montre une variation continue pour le caractère de résistance, depuis l'extrême sensibilité jusqu'à la résistance de très haut niveau. L'analyse de variance a mis en évidence l'importance des effets d'aptitude générale à la combinaison. Les effets d'aptitude spécifiques à la combinaison, bien que significatifs, ont un faible impact sur la variation totale et ne permettent pas de conclure à la présence d'hétérosis pour la résistance. La décomposition de la variation de dominance indique que les effets de dominance ne sont pas unidirectionnels ni distribués de façon indépendante entre les parents. Ces résultats ont été confirmés par l'analyse graphique de Hayman (1954). Les estimations des héritabilités au sens strict sont élevées (0,82-0,88). Des tests des différentes hypothèses sous-jacentes à l'analyse diallèle selon Hayman ont été réalisés et discutés.


Key words: Cucumis melo / diallel / inheritance / Pseudoperonospora cubensis / partial resistance

Mots clés : Cucumis melo / diallèle / hérédité / Pseudoperonospora cubensi / résistance partielle