Free access
Issue
Agronomie
Volume 14, Number 4, 1994
Page(s) 229 - 237
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19940402
Agronomie 14 (1994) 229-237
DOI: 10.1051/agro:19940402

Interpretation of performances of hybrids obtained from 43 asparagus parent genotypes

JB Denisa and C. Rameaub

a  INRA, Laboratoire de Biométrie
b  INRA, Station de Génétique et d'Amélioration des Plantes, route de Saint-Cyr, F78026 Versailles Cedex, France

Abstract - The data used were the yields of 231 distinct hybrids grown in long-term multi-site trials (10 yr, 4 sites), resulting from the crossing of 43 genotypes. Genotype-environment interaction was taken into account by means of a factorial regression model previously defined through the varieties used as controls in the trials. Two environmental covariates were used: the latitude of the site, and the type of production (green or white asparagus). It is shown in this paper that most of main effects and genotype-environment interactions could be explained by additive and symmetrical parental influences. The pseudo-diallel structure was therefore reduced to the values of 3 parameters associated with each parent (main effect and 2 regression coefficients) and could thus be easily interpreted. The model was used to evaluate yields of all 816 possible hybrids within chosen environmental conditions.


Résumé - Interprétation des performances d'hybrides issus de 43 génotypes d'asperge. Les rendements de 231 hybrides différents constituent l'ensemble des données utilisé, provenant d'un réseau d'expérimentation comprenant 10 années et 4 lieux. Les interactions génotype-milieu sont prises en compte par le biais d'un modèle de régression factorielle établi dans un travail antérieur à partir des variétés utilisées comme témoin dans le dispositif. Deux covariables du milieu sont utilisées : la latitude du lieu et le type de production (asperge blanche ou verte) dans le lieu et l'année. On arrive à la conclusion que les effets principaux et les interactions génotype-milieu peuvent être décrites par des effets parentaux additifs et symétriques. L'interprétation du pseudo-diallèle peut donc être facilement établie grâce aux valeurs de 3 paramètres (effet principal et 2 coefficients de régression) caractérisant chacun des 43 génotypes parentaux. Enfin la valeur hypothétique des hybrides est prédite (y compris pour les hybrides non expérimentés) grâce au modèle retenu pour des conditions d'un milieu déterminé.


Key words: Asparagus officinalis / genotype-environment interaction / dialiel / series of experiments / parental effect

Mots clés : Asparagus officinalis / interaction génotype-milieu / diallèle / réseau d'essai / effets parentaux