Free access
Issue
Agronomie
Volume 14, Number 1, 1994
Page(s) 57 - 62
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19940106
Agronomie 14 (1994) 57-62
DOI: 10.1051/agro:19940106

Spécificité de champignons ectomycorhiziens vis-à-vis d'Eucalyptus viminalis Labill et E dunnii Maiden

VL de Oliveira, VDB Schmidt, NC Gomes and DC Maia

Dept de Microbiologia e Parasitologia, Universidade Federal de Santa Catarina, CP476, 88040-900 Florianópolis-SC, Brésil

Résumé - La capacité infectieuse de 19 souches ectomycorhiziennes a été étudiée en serre vis-à-vis d'Eucalyptus dunnii et E viminalis. L'inoculum, produit dans un mélange vermiculite-tourbe (4:1, v/v) humidifié avec le milieu MNM et incubé à 25°C pendant 45 j, a été ajouté (1:10, v/v) au substrat de croissance des plants (sable-vermiculite-tourbe, 50:45:5, v/v/v). Ce mélange a été distribué dans les conteneurs et semé avec 1 des 2 espèces d'eucalyptus. Les plants ont été maintenus en serre (25°C±5°C, 16 h de photopériode) pendant 101 j. Après cette période, les plants ont été prélevés et les racines lavées et séparées de la partie aérienne pour l'observation du taux de colonisation. Trois souches de Pisolithus tinctorius ont été spécifiques d'E dunnii. Aucune des souches n'a présenté de spécificité vis-à-vis d'E viminalis. Une autre souche de cette espèce a montré un taux de colonisation plus important chez E dunnii que chez E viminalis. Deux souches isolées sous Pinus spp ont colonisé les 2 espèces. Ces résultats démontrent que la spécificité de certaines souches ectomycorhiziennes peut être observée même entre des espèces hôtes du même genre et est indépendante de l'origine géographique de la souche. Ces informations sont très utiles pour l'établissement de programmes de contrôle de la mycorhization. Les résultats démontrent que la sélection préalable de la souche est un des facteurs essentiels pour le succès de ces programmes.


Abstract - Specificity of ectomycorrhizal fungi towards Eucalyptus viminalis Labill and E dunnii Maiden. The ability of 19 ectomycorrhizal fungal isolates to infect Eucalyptus dunnii and E viminalis was studied in greenhouse conditions. Fungal inocula were grown for 45 d at 25°C in a vermiculite-peat mixture (4:1, v/v) moistened with nutrient medium (MMM). The colonized substrate was then added at a rate of 1:10 parts of a mixture of sand-vermiculite-peat (50:45:5, v/v/v) and distributed in plastics pots (60 ml per pot) before sowing. Seeded pots were maintained in the greenhouse at 25 ± 5°C and 16 h of daily photoperiod for 101 d, after which the seedlings were harvested. The roots were removed from the shoots and gently washed free of substrate. They were then examined with the aid of a stereomicroscope to determine the extent of mycorrhizal development. Of the fungi tested, 3 isolates of Pisolithus tinctorius were specific for E dunnii but none were specific for E viminalis. One isolate of P tinctorius showed significantly greater colonization of E dunnii than E viminalis. Two isolates from Pinus spp infected both species. These results indicate that the fungi differ in their compatibility for host species, showing that pre-screening is important to the success of mycorrhization control programmes.


Key words: Eucalyptus dunnii / Eucalyptus viminalis / ectomycorrhizal fungi / specificity

Mots clés : Eucalyptus dunnii / Eucalyptus viminalis / champignons ectomycorhiziens / spécificité