Free access
Issue
Agronomie
Volume 13, Number 10, 1993
Page(s) 921 - 927
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19931006
Agronomie 13 (1993) 921-927
DOI: 10.1051/agro:19931006

Histopathology of the interaction between Ascochyta fabae and Vicia faba: comparison of susceptible and resistant reactions

N. Maurina, JP Gourretb and B. Tivolia

a  INRA, CR de Rennes, Station de Pathologie Végétale, BP 29, F35650 Le Rheu
b  Laboratoire de Biologie Cellulaire, Université de Rennes I, av du Général-Leclerc, F35042 Rennes Cedex, France

Abstract - Leaves of Vicia faba plants naturally or artificially infected with Ascochyta fabae were examined using light, scanning and transmission electron microscopy. Histological comparison was made of 1 resistant (29H) line and 1 susceptible (48B) line to study possible differences in symptom expression, host-cell necrosis and extent of fungal development. In the susceptible line, 48B, a lesion consisted of a central necrotic region where the fungus invaded intercellular spaces between the epidermis and the mesophyll. Although no fungal hyphae were found in the surrounding region, many cells had collapsed. In the resistant line, 29H, the fungus failed to develop during penetration. The host cells underlying fungal spores became orange-brown and a hypersensitive reaction caused flecking lesions. In addition, the granal lamellae of chloroplasts of the adjacent mesophyll cells were swollen and electron translucent. Necrotic lesions appeared in a few cases but remained limited. At the periphery of this lesion, many electron-dense bodies were attached to the walls of mesophyll cells.


Résumé - Histopathologie de l'interaction entre Ascochyta fabae et Vicia faba. Comparaison des réactions de sensibilité et de résistance. Des feuilles de féverole (Vicia faba L) prélevées sur des plantes naturellement et artifiellement infectées par Ascochyta fabae sont examinées en microscopie photonique et électronique à balayage et à transmission. Une lignée résistante (29H) est comparée d'un point de vue histologique à une lignée sensible (48B) afin de mettre en évidence d'éventuelles différences dans la symptomalogie, dans la colonisation des tissus par le parasite et dans les altérations produites sur les cellules hôtes. Chez la lignée sensible 48B, les lésions présentent une zone centrale nécrosée où le champignon envahit les espaces intercellulaires compris entre l'épiderme et le mésophylle. À la périphérie, beaucoup de cellules sont mortes sans colonisation des tissus par les hyphes du champignon. Chez la lignée résistante, le développement du parasite semble interrompu lors de la pénétration. Les cellules épidermiques en contact avec les spores du champignon brunissent et sont à l'origine d'une réaction hypersensible se traduisant par des «points rouille». De plus, les lamelles des thylakoïdes des chloroplastes situés dans les cellules adjacentes sont épaissies et transparentes aux électrons. Dans quelques cas, de véritables nécroses apparaissent, mais celles-ci restent limitées. À la périphérie de ce type de symptôme, les parois des cellules du mésophylle présentent de nombreux corpuscules denses aux électrons.


Key words: Ascochyta fabae / Vicia faba / interaction / resistance / ultrastructure

Mots clés : Ascochyta fabae / Vicia faba / interaction / résistance / ultrastructure