Free access
Issue
Agronomie
Volume 13, Number 9, 1993
Page(s) 853 - 860
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19930906
Agronomie 13 (1993) 853-860
DOI: 10.1051/agro:19930906

Diagnostic précoce de la résistance de cultivars de riz (Oryza sativa L) à la toxicité aluminique

Tang Van Haia, V. Houbenb, C. Nzok Mboutia and JE Dufeya

a  UCL-science du sol, place Croix du Sud 2/10, B1348 Louvain-la-Neuve, Belgique
b  INRA-science du sol, 65, route de Saint-Brieuc, F34042 Rennes, France

Résumé - Les rendements des cultures en sols très acides sont souvent limités par la hausse des concentrations en aluminium dans la solution du sol. Il est dès lors souhaitable de sélectionner des espèces et variétés végétales résistant à la toxicité aluminique. À cet effet, il est intéressant de disposer de critères permettant un jugement précoce de l'effet de l'aluminium sur le rendement escompté sans devoir attendre la maturité de la plante. L'étude rapportée ici examine si le rendement en grain de 11 cultivars de riz cultivés sur solutions nutritives riches en aluminium peut être relié à des caractéristiques de la plante mesurables au stade végétatif. Il apparaît que ni la production de biomasse, ni les teneurs minérales (K, Ca, Mg, P, Al) dans les parties aériennes et dans les racines au stade végétatif ne permettent de discriminer des classes de cultivars résistants ou sensibles à l'aluminium établies sur la base du rendement en grain. En revanche, on observe que la capacité de tallage (nombre total de talles par plant) constitue un critère remarquable, simple et précoce de discrimination des classes de tolérance aluminique, le tallage maximum étant atteint 35 à 45 j après le repiquage. En corollaire, cette recherche démontre qu'il est hasardeux, comme ce fut très souvent pratiqué dans des études antérieures, d'évaluer la toxicité aluminique sur la base d'expériences arrêtées au stade végétatif pour des espèces cultivées en vue de la production de grain.


Abstract - Early diagnosis of aluminium toxicity to rice cultivars (Oryza sativa L). Crop yields in very acidic soils are often limited by increasing aluminium concentrations in the soil solution. It is therefore desirable to select plant species and varieties resistant to Al toxicity. For plants like cereals it is useful to identify criteria that make possible early diagnosis of Al resistance with respect to grain yield without waiting for maturity. In this study, we evaluate whether the grain yield of 11 rice cultivars grown on nutrient solution with high Al concentration can be related to plant characteristics at the vegetative stage. We found that neither biomass production nor the mineral concentrations (K, Ca, Mg, P, Al) in shoots and roots of 35-day-old plants can discriminate classes of Al-resistant and Al-sensitive cultivars with respect to grain yield. However we observed that the tillering capacity (total number of tillers per plant) was a remarkable characteristic for early assessment of the effect of Al on grain production, as maximum tillering occurs 35-45 days after planting. This is quite a simple criterion for wide use in plant selection. As an important conclusion, we can assert that, though often done in many previous studies, it is hazardous to assess Al toxicity at the vegetable stage for plant species that are cultivated for grain production.


Key words: rice / Oryza sativa L / aluminium / solution culture / tillering / selection

Mots clés : riz / Oryza sativa L / aluminium / culture hydroponique / tallage / sélection