Free access
Issue
Agronomie
Volume 13, Number 8, 1993
Page(s) 751 - 759
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19930807
Agronomie 13 (1993) 751-759
DOI: 10.1051/agro:19930807

Comparaison de 3 méthodes de mesure de la transpiration de jeunes arbres

T. Améglioa, FA Daudeta, P. Archera, I. Ferreirab, R. Pallut, R. Falcimagne and M. Crocombette

a  INRA-Université Blaise-Pascal, unité associée de physiologie intégrée de l'arbre fruitier (PIAF), domaine de Crouelle, F63039 Clermont-Ferrand cedex, France
b  Instituto Superior de Agronomia, Departamento de engenharia rural, Tapada da Ajuda, 1399 Lisboa Codex, Portugal

Résumé - Trois méthodes de mesure de la transpiration ont été comparées sur de jeunes noyers (Juglans regia L, cv Lara) cultivés en bacs, pendant une période de 115 j en 1990. La mesure de transpiration par pesée a servi de référence et a été comparée à la mesure du flux de sève dans le tronc par bilan thermique, ainsi qu'à la mesure de transpiration par échanges gazeux. De plus les mesures de flux de sève ont été multipliées sur le même arbre afin, d'une part, d'estimer la sensibilité de cette méthode et, d'autre part, d'évaluer le stockage d'eau entre ces 2 hauteurs. Un calage précis de la mesure du flux de sève a été obtenu dans le cas où les arbres ont subi une courte période de sécheresse intense, ce qui a conduit alors à un très bon accord avec la pesée, qu'il s'agisse des valeurs horaires ou journalières sur une période relativement longue (115 jours). La mesure de la transpiration par échanges gazeux est systématiquement sous-estimée. II semble que cette sous-estimation puisse être corrigée par un étalonnage précis de tous les capteurs en cause et par la mise en oeuvre d'une correction de la pression dans le calcul des teneurs en vapeur d'eau de l'air. Enfin, les stockages ou déstockages d'eau dans l'arbre n'ont pu être quantifiés correctement malgré la très bonne sensibilité de la méthode de flux de sève (précision : 3 %).


Abstract - Comparison of 3 methods for measuring the transpiration rate of young trees. Three different methods of measuring the transpiration in young potted walnut trees (Juglans regia L, cv Lara) were compared over a 115-d period in 1990. Weighing of the pots was used as the reference for comparison with the sap flow rate given by a thermal method and the rate of transpiration by gas exchange determination. Several sap flow meters were installed at different heights on the same tree in order to estimate the storage of water between them. A good calibration of the sap flow measurement method was obtained in those trees which had been subjected to a short period of severe water stress, leading to an excellent agreement with hourly or daily values of transpiration by weighing. Gas exchange determination systematically underestimated transpiration. Nevertheless it seems possible to improve gas exchange determination of transpiration by: i) accurate calibration of all the sensors; and ii) introducing a pressure correction in the calculation of water vapour density in the air. Although the accuracy of the sap flow method was high (3%), it was not possible to assess within tree water movement correctly.


Key words: sap flow / gas exchange / weighing / heat budget

Mots clés : flux de sève / échanges gazeux / pesée / bilan de chaleur