Free access
Issue
Agronomie
Volume 13, Number 1, 1993
Page(s) 35 - 43
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19930103
Agronomie 13 (1993) 35-43
DOI: 10.1051/agro:19930103

Interception de la pluie par un mulch de feuilles de canne à sucre (Saccharum officinarum): utilisation d'un dispositif de mesure automatisé pour le test d'un modèle

F. Bussièrea and P. Cellierb

a  INRA, station agropédoclimatique de la zone Caraïbe, Unité de bioclimatologie, BP 1232, F97185 Pointe-à-Pitre Cedex, Guadeloupe
b  INRA, station de bioclimatologie, 78850 Thiverval-Grignon, France

Résumé - La fraction des pluies interceptées par un mulch végétal puis perdues par évaporation peut être importante en cas de pluies faibles. Pour estimer précisément ces pertes en fonction du régime pluviométrique et des caractéristiques du mulch, il est nécessaire de savoir paramétrer les différents processus impliqués. Pour cela, un dispositif automatique permettant la mesure simultanée des différents termes du bilan hydrique d'un mulch de feuilles de canne à sucre a été réalisé. Il a été utilisé pour évaluer un modèle semi-empirique d'interception de la pluie établi pour un couvert forestier. La mesure directe du stock d'eau contenu dans le mulch a permis pour la première fois de tester différentes hypothèses de ce modèle. Le mulch, d'un indice foliaire de 4,0, présente une capacité de stockage de 2,8 mm. La majorité des pluies enregistrées pendant l'expérimentation n'a pas saturé le mulch, ce qui a rendu difficile la vérification de sa cinétique d'égouttage. Les relations simples de calcul de l'évaporation du couvert mouillé semblent validées par nos données. Cependant, un nombre plus important de pluies serait nécessaire pour confirmer ces résultats. La modélisation validée par ce système devrait pouvoir être étendue à des couverts végétaux.


Abstract - Rainfall interception by a mulch of sugar cane leaves: use of an automatic measurement device to test a model. Water losses due to rainfall interception by vegetation can be important, especially in the case of a crop residue mulch because of its high water storage capacity. The proportion of interception losses is related both to mulch characteristics (LAI, structure, water retention by leaves) and to climatic conditions (rainfall quantity, intensity and duration). In order to accurately estimate these losses, it is necessary to describe all the involved processes as correctly as possible. An automatic device for measuring several components of the water balance of a mulch of sugarcane leaves was developed. Direct measurements of mulch water storage and drainage enabled us to check different assumptions made in most rainfall interception models. The mulch with a leaf area index of 4.0 had a water storage capacity of 2.8 mm. Most of the rain events measured during the experiment did not saturate the mulch. Therefore checking the simulation of its dripping kinetics has been difficult. Simulation of evaporation of the saturated canopy is more accurate. However, this test should be completed by using a rainfall simulator in order to obtain a large range of rainfall intensities and durations. After further validation, the rainfall interception model could be extended to the case of vegetation canopies.


Key words: mulch / sugarcane / rainfall interception / automatic measurement / water balance

Mots clés : mulch / canne à sucre / interception de la pluie / mesure automatique / bilan hydrique