Free access
Issue
Agronomie
Volume 12, Number 9, 1992
Page(s) 669 - 681
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19920902
Agronomie 12 (1992) 669-681
DOI: 10.1051/agro:19920902

Empreintes génétiques du chou-fleur par RAPD et vérification de la pureté hybride F1 d'un lot de semences

S. Boury, M-C Gavalda, F. Guidet and A. Schlesser

Groupement d'intérêt publique, Prince de Bretagne biotechnologie, Penn Ar Prat, 29250 Saint-Pol-de-Léon, France

Résumé - Les variétés hybrides F1 de chou-fleur (Brassica oleracea var botrytis), permettant des récoltes homogènes, sont très appréciées des producteurs. Toutefois, la production de ces semences hybrides est délicate et les lots peuvent être contaminés par des graines issues de l'autofécondation de la lignée parentale femelle. Le taux d'inbreds est donc déterminé avant la commercialisation d'un hybride pour éviter tout accident de récolte. Actuellement, ceci est réalisé par un test phénotypique. Pour gagner du temps et obtenir des résultats non ambigus, nous proposons de le remplacer par une technique récente de biologie moléculaire : la RAPD (random amplified polymorphic DNA) qui correspond à des amplifications par PCR (Polymerase chain reaction) réalisées chacune avec une seule amorce dont la courte séquence a été formulée au hasard. Le but est d'obtenir un marqueur de la lignée parentale mâle qui ne peut être détecté que chez les seuls hybrides. Pour adapter cette technique à notre matériel végétal, nous avons fait varier certains paramètres de PCR. Nous avons ainsi pu constater que la température de l'étape d'hybridation de l'amorce et la concentration de cette dernière influencent les amplifications. La RAPD s'est avérée fiable et rapide comme outil de contrôle de la pureté hybride F1 de lots de semences de chou-fleur.


Abstract - Genetic fingerprinting in cauliflower by the RAPD method and determination of the level of inbreeding in a set of F1 hybrid seeds. F 1 hybrid varieties of cauliflower (Brassica oleracea var botrytis), which produce homogeneous crops, are popular with growers. However, the production of these hybrid seeds is difficult and they may be contaminated by inbreds ie seeds arising from self-fertilization of the maternal line. The level of inbred occurrence is therefore determined before marketing the hybrid to avoid problems with the crop. At the moment this is carried out by a phenotypical test. In order to save time and ensure non-ambiguous results, detection of the level of inbreds is proposed via a new molecular biology technique, the RAPD (random amplified polymorphic DNA) method, which is based on PCR (polymerase chain reaction) amplifications each carried out with a single primer, the short sequence of which has been randomly written. The goal is to obtain a marker of the paternal line which can only be detected in hybrids. To adapt this method to our plant material, we tested and modified various PCR parameters. We were thus able to determine that the annealing temperature and the primer concentration act upon amplifications. The RAPD method therefore proved to be a reliable and fast tool for assessing the purity of cauliflower F1 hybrid seed.


Key words: Brassica oleracea var botrytis = cauliflower / F1 hybrid / inbred / RAPD / primer

Mots clés : Brassica oleracea var botrytis = chou-fleur / hybride F1 / Inbred / RAPD / amorce