Free access
Issue
Agronomie
Volume 12, Number 8, 1992
Page(s) 565 - 579
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19920801
Agronomie 12 (1992) 565-579
DOI: 10.1051/agro:19920801

La fertilisation phosphatée raisonnée de la culture du blé

C. Morela, C. Plenchettea and JC Fardeaub

a  INRA-Agronomie, 17, rue Sully BV 1540, 21034 Dijon Cedex
b  CEN Cadarache DPVE, 13108 St-Paul-lez-Durance, France

Résumé - Les relations existant entre le rendement en grain de la culture de blé et le statut phosphaté du sol ont été établies puis analysées afin de proposer une stratégie de la fertilisation phosphatée (P) sur blé. Les données culturales et analytiques sont issues des récentes synthèses réalisées sur 40 essais de longue durée conduits sur l'étude de la fertilisation phosphatée. Trois régimes d'apport de phosphore y sont étudiés : P0, absence de tout apport; P1, apport voisin de 1,5 fois les exportations par les cultures; P2 égal à 2 fois P1. Le statut phosphaté du sol a été estimé au moyen d'une part, des quantités de P extrait par les méthodes chimiques Dyer (P-Dyer), Joret-Hébert (P-JH) et Olsen (P-Olsen), et d'autre part par la quantité de phosphore isotopiquement échangeable en 1 min (EPie1). Le comportement cultural du blé a été décrit par un indice de rendement (IR) exprimant le rendement en grain mesuré sur P0 ou P1 en pourcentage de celui obtenu dans P2 considéré comme condition optimale d'alimentation en phosphore. Les valeurs de IR sont corrélées avec le statut phosphaté du sol par les équations suivantes : [..] Les niveaux de phosphore (mg P2O 5·kg-1 de sol) permettant l'obtention de 95% du rendement maximal en grain de la culture de blé et calculés au moyen des équations précédentes sont de 90 pour le P-Dyer, 73 pour P-JH, 28 pour P-Olsen et 8,7 pour EPie1. L'analyse, culture par culture, des données issues des essais de fertilisation P longue durée permet d'élaborer des conseils de fertilisation phosphatée évitant la surfertilisation sans réduire les rendements des cultures.


Abstract - The management of phosphate fertilization in wheat crops. The analytical soil and wheat yield data obtained from many long-term field experiments on phosphate fertilization have been analyzed. There were three P treatments: P0, without P fertilizer; P1 about 1.5 times the annual P output by crops; and P2 which is 2 x P1. Soil P status was determined by chemical extraction, according to the methods of Dyer (P-Dyer), Joret-Hébert (P-JH) and Olsen (P-Olsen) and also by means of an isotopic exchange procedure for determining the quantity of PO4-ions iso-topically exchanged in 1 min (EPie1). Wheat yields were transformed into a relative yield index (IR) defined as the ratio, expressed in percentage, of wheat yield observed in the P0 or P1 treatment to that measured in the P2 treatment considered as optimal condition of P nutrition to crops. IR values and soil P status were correlated according to the following equations: [..] The soil P levels, expressed in mg P2O5 kg-1 soil, the above 95% of maximum grain yield in wheat and calculated by means of equations were: 90 for P-Dyer, 73 for P-JH, 28 for P-Olsen and 8.7 for EPie1. This approach allowed permitting the obtainment of to make P fertilizer recommendations for wheat crop to be made, preventing overfertilization without reducing crop yields.


Key words: wheat / phosphorus / soil fertility / fertilization / P requirement

Mots clés : blé / phosphore / diagnostic de fertilité / niveau entretien / conseil de fumure