Free access
Issue
Agronomie
Volume 12, Number 3, 1992
Page(s) 253 - 263
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19920305
Agronomie 12 (1992) 253-263
DOI: 10.1051/agro:19920305

Développement et modèles de simulation de cultures

N. Brisson and R. Delécolle

INRA, station de bioclimatologie, BP 91 84143, Montfavet cedex, France

Résumé - Dans un modèle de simulation de culture, le module de développement a un rôle pilote, car il tente de reproduire la logique stratégique de la plante. En s'appuyant sur des exemples de modélisation du développement chez le blé et le soja, on montre ici que les échelles choisies par les modélisateurs ne peuvent recouper entièrement celles qu'utilisent l'agronome ou le physiologiste. On envisage également les manières dont sont pris en compte les différents phénomènes qui sont sous la dépendance du schéma de développement (répartition, déterminisme du nombre d'organes reproducteurs, sénescence). On examine ensuite la forme générale des fonctions adoptées pour décrire l'action des facteurs du milieu sur le déroulement du schéma de développement, par l'intermédiaire de la notion de vitesse de développement. On aborde enfin les différentes méthodes d'estimation des coefficients génétiques qui permettent d'adapter le schéma de développement d'une espèce à ses divers génotypes.


Abstract - Plant development in crop simulation models. This paper focusses on several aspects of the key role played by phasic development submodels within plant process models. Using examples of development models for wheat and soybean, it is shown that modellers cannot use developmental scales as used by agronomists or physiologists (pages 254-265, fig 1), and common ways to account for development-dependent phenomena in models (pages 256-257) (partitioning of assimilates, determination of final number of reproductive organs (figs 2 and 3), senescence) are considered. The general shape of functions used in models to describe the impact of environmental factors (pages 257-260) (temperature per se (fig 4) and through its effect on vernalisation status (fig 6), photoperiod (fig 5), water stress (fig 7)) on rates of development are examined. Some methods for estimating genetic parameters (pages 261-262) (from controlled (fig 8a) and field (fig 8b) condition experiments, through optimisation methods) are reviewed.


Key words: development / plant process model / climate

Mots clés : développement / modèle de simulation / climat