Free access
Issue
Agronomie
Volume 12, Number 3, 1992
Page(s) 247 - 251
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19920304
Agronomie 12 (1992) 247-251
DOI: 10.1051/agro:19920304

Management of the ig gene for haploid induction in maize

M. Pollacsek

INRA, Station d'Amélioration des Plantes, F 63039 - Clermont-Ferrand Cedex, France

Abstract - The effect of the ig gene showed the same intensity at the haploid as at the diploid level. This was contrary to the results on the exceptional rate obtained elsewhere, and suggested that haploid manipulation should not be used as a routine procedure. At the diploid level, the genetic background of the ig gene has a strong effect in paternal haploid induction. In backcrosses of W23 ig as the initial source with recurrent inbred lines which were more or less related to the Golden Glow OP origin, pleiotropic effects differed according to the genetic background in the offspring. If male sterility observed at the homozygous stage was still present, the other effects were completely lost from the initial cross with lines of the same origin (W25, CG3). On the other hand, they were maintained at a similar level in backcrosses with some non-related lines (F1254 for polyembryony). Due to its earliness the C0220 inbred line, in which the ig gene manipulation procedure is of interest, was shown to maintain a fairly good level of haploid induction in backcross and appears to be a promising background.


Résumé - Adéquation du gène ig pour l'induction d'haploïdes chez le maïs. Au niveau haploïde, l'effet du gène ig se révèle de la même intensité qu'au niveau diploide, infirmant le résultat de taux exceptionnel obtenu par ailleurs. Ceci écarte la manipulation du gène ig à l'état haploïde dans un processus de routine. Au niveau diploïde, l'environnement génétique du gène ig a une forte influence sur l'aptitude à induire des haploïdes paternels. En rétrocroisements à partir de la lignée W23 ig avec des lignées récurrentes plus ou moins apparentées à la population Golden glow d'origine, les effets pléiotropiques du gène ig se retrouvent diversement. Si la stérilité mâle manifestée à l'état homozygote est toujours présente, les autres effets, dont la polyembryonie, sont perdus dès le croisement initial avec les lignées de la même origine W25, CG3. À l'inverse, ils sont maintenus à un niveau similaire en rétrocroisement avec des lignées non apparentées (F1254 pour la polyembryonie). La lignée CO 220 intéressante pour la manipulation du gène ig, par sa précocité, a été détectée comme maintenant un bon niveau d'induction en rétrocroisement et apparaît comme un background prometteur.


Key words: Zea mays L = maize / haploid induction / ig gene / in situ androgenesis / polyembryony

Mots clés : Zea mays L = maïs / induction d'haploïdes / gène ig / androgenèse in situ / polyembryonie