Free access
Issue
Agronomie
Volume 12, Number 2, 1992
Page(s) 163 - 171
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19920204
Agronomie 12 (1992) 163-171
DOI: 10.1051/agro:19920204

A comparison between two- and six-row winter barley genotypes for above-ground dry matter production and distribution

J. Le Gouis

INRA, Laboratoire de Génétique et d'Amélioration des Plantes, F-80200 Estrées-Mons, France

Abstract - A comparison between 2- and 6-row winter barley genetoypes was carried out in 1989 and 1990 at the plant breeding station of Estrées-Mons (Somme, France). The above-ground dry matter (DM) and nitrogen (N) production and distribution were studied at anthesis and at harvest in 22 genotypes in 1989 (11 2-row and 11 6-row) and 31 genotypes in 1990 (15 2-row and 16 6-row) representing the most widely grown winter barley cultivars in France. The average grain yields were high (751 and 839 g.m-2 in 1989 and 1990) thus allowing a comparison of the genotypes at a high level of production. In both years, the 6-row outyielded the 2-row by about 7%. This difference results from their superior DM production (+ 2.5% on average) and harvest index (49.3 vs 47.4). The 6-row have a higher DM production due to their larger ear dry matter from anthesis onwards. Neither the duration of the sowing-anthesis period nor the leaf area index can explain this difference. Post-anthesis assimilation is quite similar for the 2 types. The 6-row have a better harvest index despite their greater height and the existence of a negative correlation between height and harvest index within each group. Grain N yields are similar. The higher grain yield of 6-row genotypes compensates for their lower grain N concentration.


Résumé - Une comparaison entre orges d'hiver à 2 rangs et à 6 rangs pour la production et la répartition de la matière sèche aérienne. Une comparaison entre orges d'hiver à 2 rangs et à 6 rangs a été réalisée en 1989 et 1990 à la station d'amélioration des plantes d'Estrées-Mons (Somme, France). La production et la répartition de la matière sèche aérienne et de l'azote ont été étudiées à la floraison et à la maturité sur 22 génotypes en 1989 (11 deux rangs et 11 six rangs) et 31 génotypes en 1990 (15 deux rangs et 16 six rangs) représentant une large part des surfaces cultivées en orges d'hiver en France. Les rendements moyens en grain ont été élevés (751 et 839 g.m-2 en 1989 et 1990) réalisant l'objectif de comparer les génotypes à des niveaux élevés de production. Les orges à six rangs ont obtenu les 2 années un rendement en grain supérieur à celui des 2 rangs de environ 7 %. Cet écart est dû à la fois à leur production de matière sèche (+ 2.5 % en moyenne) et à leur indice de récolte (49.3 contre 47.4). Dès la floraison, les 6 rangs ont une matière sèche aérienne supérieure et ceci grâce à leur matière sèche des épis. Ni la durée semis-floraison, ni l'indice foliaire n'expliquent cette différence. L'assimilation postfloraison est semblable pour les 2 types d'orge. L'indice de récolte des 6 rangs est meilleur malgré leur plus grande taille et la corrélation négative étroite qui existe entre ces 2 caractères à l'intérieur de chaque groupe. La quantité d'azote des grains est similaire entre 2 et 6 rangs. En effet, le rendement en grain plus élevé des 6 rangs compense leur faible teneur en azote du grain.


Key words: Hordeum vulgare L barley / two-row barley / six-row barley / above-ground dry matter / nitrogen / harvest index

Mots clés : Hordeum vulgare L orge / orge à 2 rangs / orge à 6 rangs / matière sèche aérienne / azote / indice de récolte