Free access
Issue
Agronomie
Volume 12, Number 1, 1992
Page(s) 97 - 104
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19920109
Agronomie 12 (1992) 97-104
DOI: 10.1051/agro:19920109

Mise au point d'un modèle de simulation de la rouille brune du blé

E. Benizria and F. Projettib

a  Université Paul Sabatier, laboratoire de cryptogamie, 118, route de Narbonne, 31062 Toulouse Cedex
b  Service régional de la protection des végétaux; BP 19, rue St-Jean-Prolongée, 31131 Balma, France

Résumé - Cette étude présente un modèle de simulation de la rouille brune du blé, dont l'agent pathogène, Puccinia recondita f sp tritici, est le principal parasite des parties aériennes du blé dans le Sud-Ouest de la France. Le système mis en forme est un modèle déterministe, qui simule l'ensemble du cycle de l'agent pathogène. Il utilise des données climatiques trihoraires (température et humectation) pour simuler les différentes phases de l'évolution de la maladie et intègre certains paramètres d'ordre phénologique et agronomique. Le modèle a été validé sur plusieurs années. La comparaison des courbes d'évolution des pustules infectieuses réelles et simulées montre globalement que ce système permet aujourd'hui de simuler correctement l'évolution de l'agent pathogène. Ainsi, de par sa conception et son organisation, il pourra être utilisé en tant qu'indicateur de risques et contribuer à l'amélioration des avertissements agricoles, mais aussi en tant que modèle d'aide à la décision à la parcelle dans le cadre notamment du raisonnement des interventions fongicides et de l'interprétation des résultats d'expérimentations des produits phytosanitaires.


Abstract - A model of simulation of wheat leaf rust. Puccinia recondita f sp tritici is the most important disease of wheat in the south-west of France. The authors propose a model of simulation which is an indicator model of risk. It makes it possible to simulate the evolution of the wheat leaf rust (figs 1, 2). It uses climatic data to simulate various phases of the evolution of the disease; temperature and free moisture (fig 3) seem to be the main limiting factors in the infectious process for our regions. It also quantifies the stages of development of the fungus (figs 4, 5). This method has been tested for several years. A good correlation between the simulations of disease by the model and the field observations has been shown (fig 6). It can therefore be useful for fungicide trials as well as for diffusion of agricultural forecasts.


Key words: leafs rust / Puccinia recondita / modeling / simulation / wheat

Mots clés : rouille brune / Puccinia recondita / modélisation / blé