Free access
Issue
Agronomie
Volume 11, Number 9, 1991
Page(s) 747 - 756
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19910905
Agronomie 11 (1991) 747-756
DOI: 10.1051/agro:19910905

Water deficits during reproductive growth of soybeans. II. Water use and water deficiency indicators

JL Dardanelli, EE Suero, FH Andrade and J. Andriani

EEA Balcarce, Instituto Nacional de Tecnología Agropecuaria (INTA), Fac de Ciencias Agrarias, Univ Nac de Mar del Plata, CC 276-7620 Balcarce Bs As, Argentina

Abstract - An experiment was carried out over 2 years with soybeans to study water use and performance of different indicators of water status under field controlled conditions, comparing an irrigated check with treatments with imposed water deficiencies. Statistically significant differences were found between treatments in predawn water potential (PWP), noon water potential (NWP) and leaf resistance (LR). PWP best reflects soil water availability or percentage of available water (PAW). The determination coefficient (R2) between PWP:PAW for both years was 0.77**. Water use was reduced when water deficiency was applied, and actual water use: potential evapotranspiration (WU:PET) relationship was drastically reduced for the dry treatments. (01, 10, 00) compared with the control (II), but it recovered almost completely when the deficiency was removed. Total water used efficiency (TWUE), as dry matter: water use (DM:WU) and water use efficiency (WUE); as seed yield: water use (SY:WU), were significantly higher for the second year. A time-integrated deficiency index (DI) was calculated as: for all PAW < AWT, where tb and te are the beginning and the end of the period, and AWT is the PAW threshold (62%). Below that value, WU and DM are reduced. Dry matter production and seed yield were related to DI as:


Résumé - Déficit hydrique durant la phase reproductive du soja. II. Utilisation de l'eau et indicateurs de déficience en eau. On a effectué durant 2 ans le suivi de l'utilisation de l'eau et de différents indicateurs de l'état hydrique d'une culture de soja dans une expérience en conditions contrôlées en plein champ comportant un contrôle irrigué et 3 traitements d'imposition de sécheresse. On a constaté des différences significatives entre traitements pour le potentiel hydrique avant l'aurore (PWP), le potentiel hydrique à midi (NWP) et la résistance des feuilles (LR). PWP cependant reflète beaucoup mieux la disponibilité en eau du sol ou le pourcentage d'eau utile (PAW). Le coefficient de détermination (R2) (PWP/PAW) a été de 0,77** pour les 2 ans. L'utilisation de l'eau est réduite lors de l'imposition de la sécheresse et la relation entre l'utilisation réelle de l'eau et l'évapotranspiration potentielle (WU:PET) pour les traitements de sécheresse (OI, IO, OO) baisse drastiquement, en comparaison avec le traitement contrôle (II), mais elle se rétablit presque complètement quand le déficit est levé. L'efficience totale d'utilisation de l'eau (TWUE) calculée comme la matière sèche produite divisée par l'eau utilisée (DM WU) et l'efficience d'utilisation de l'eau calculée comme le rendement en grains divisé par l'eau utilisée (SY:WU), ont été significativement plus élevées pour la seconde année. On a calculé un indice de déficit intégré dans le temps à partir de la formule:pour toutes les situations PAW< SWT où tb et te sont l'initiation et la fin de la période considérée, et AWT est le seuil de PAW = 62%. En-dessous de ce seuil, WU et DM sont réduits. La production de matière sèche et le rendement sont en relation avec DI selon les relations suivantes :


Key words: Glycine max = soybean / water use / water stress / water use efficiency / indicator parameter

Mots clés : Glycine max = soja / consommation d'eau / déficience en eau / efficience d'utilisation de l'eau / paramètre indicateur