Free access
Issue
Agronomie
Volume 11, Number 9, 1991
Page(s) 727 - 736
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19910903
Agronomie 11 (1991) 727-736
DOI: 10.1051/agro:19910903

Étude de caractères morphologiques et iso-enzymatiques sur des plantes issues de culture d'anthères chez le chou-fleur (Brassica oleracea var botrytis)

L. Boucaulta, JE Chauvinb, E. Margalec and Y. Hervéc

a  GIP, Prince de Bretagne biotechnologie, Penn Ar Prat, 29250 Saint-Pol-de-Léon
b  INRA, centre de Rennes, ferme de Kerdevez, laboratoire d'amélioration des plantes maraîchères, 29250 Saint-Pol-de-Léon
c  INRA, centre de Rennes-le Rheu, station de génétique et d'amélioration des plantes, domaine de la Motte, 35650 Le Rheu, France

Résumé - Des embryons ont été obtenus par culture d'anthères d'un génotype issu d'une variété-population de chou-fleur (Brassica oleracea L botrytis), type automne. Une étude cytologique, l'établissement de profils isoenzymatiques et l'analyse de certains caractères morphologiques ont permis de mieux définir les particularités des plantes obtenues à partir de ces embryons. Soixante-quatre pour cent des plantes étudiées se sont avérées tétraploïdes alors que 26% seulement sont diploïdes et 6% triploïdes. Aucun haploïde n'a été observé. Une bonne corrélation (r = 0,973 p < 0,01) a été notée entre le nombre de chloroplastes dans les cellules de garde des stomates et le niveau de ploïdie déterminé par dénombrement chromosomique. Certains critères morphologiques, comme la longueur des boutons avant l'anthèse ou la longueur des pétales à l'anthèse, se sont avérés être également de bons outils d'estimation du niveau de ploïdie. Le polymorphisme observé pour les 2 systèmes iso-enzymatiques, ACO et PGM, chez la plante mère a permis de mettre en évidence la ségrégation des allèles dans la descendance obtenue par culture d'anthères ce qui atteste de l'origine gamétophytique du matériel et de l'homozygotie des lignées issues de ces travaux. Aucun phénomène d'embryogenèse somatique n'a été observé.


Abstract - Study of morphological and electrophoretic traits of anther culture derived cauliflower plants (Brassica oleracea var botrytis). Anther culture derived embryos were obtained from an autumn type cauliflower (Brassica oleracea L botrytis). Cytological, morphological (table I) and electrophoretic analyses of the regenerated plants were undertaken. A high frequency of tetraploids (64%) was observed. Only 26% of the plants were diploid, and 6% triploid. No haploids were obtained. A good correlation (r = 0.973 p < 0.01) (table III) was noted between the number of chloroplasts in the stomatic guard cells and the ploidy level determined by chromosome counting (fig 2). A few morphological characteristics (length of the buds just before anthesis, petal length) may also be taken into account to estimate the ploidy level (table IV). The mother plant was analysed by starch gel electrophoresis and was found to be homozygous for most of the studied enzyme loci except for ACO and PGM for which polymorphism was observed (fig 1). This polymorphism allowed the verification of the gametophytic origin of the plants obtained by anther culture in which no more polymorphism was detected and segregation of the alleles could be studied (table II). No somatic embryos were observed.


Key words: Brassica oleracea var botrytis = cauliflower / anther culture / homozygous material / ploidy level / isozyme

Mots clés : Brassica oleracea var botrytis = chou-fleur / culture d'anthère / homozygotie / niveau de ploïdie / isoenzyme