Free access
Issue
Agronomie
Volume 11, Number 7, 1991
Page(s) 603 - 612
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19910708
Agronomie 11 (1991) 603-612
DOI: 10.1051/agro:19910708

Résistance variétale de la luzerne au nématode des tiges Ditylenchus dipsaci (Kühn) Filipjev; test d'évaluation et application en sélection

D. Leclercq and G. Caubel

INRA de Rennes, laboratoire de recherches de la chaire de zoologie, domaine de la Motte-au-Vicomte, BP 29, 35650 Le Rheu, France

Résumé - La résistance variétale à Ditylenchus dipsaci chez la luzerne est évaluée par un test de dépistage au stade plantule, fondé sur la caractérisation des symptômes exprimés après l'inoculation artificielle. La méthode employée présente certains facteurs de variabilité qui ont été étudiés. Ainsi, les symptômes à rechercher ont été précisés, les effets notateur et date de notation déterminés. Il n'a pas été décelé de «pathotypes» de nématodes se multipliant sur les génotypes habituellement résistants. L'homogénéité des réponses des cultivars au test a été prouvée, et l'étude de la répétabilité a permis d'établir des références pour les variétés témoins, multiplicatrices et résistantes. L'application de la méthode à la sélection variétale a permis d'évaluer les niveaux de résistance de variétés étrangères et françaises, et donc de faire le point sur les sources actuelles de résistance génétique. Le suivi de variétés commerciales et de nombreux génotypes en cours d'amélioration a permis de démontrer qu'un cycle de sélection suffit pour élever le niveau de résistance d'un génotype multiplicateur du nématode au rang du témoin résistant. Quel que soit le niveau de sélection du génotype testé, la fonction «gain de résistance relatif» d'une génération à la suivante est une droite d'équation Y = -0,64 X+ 54,5.


Abstract - Varietal resistance of lucerne to the stem nematode Ditylenchus dipsaci (Kühn) Filipjev: the screening method and its application in selection for resistance. The current method used to estimate the varietal resistance of lucerne to the stem nematode Ditylenchus dipsaci is based on the characterisation of the symptoms the young plants exhibit after artificial inoculation. Several experiments have investigated these symptoms further; and differences have been found between observers' assessments (table IV) and the choice of scoring date (fig 1). Nematode pathotypes able to increase in resistant genotypes were not observed (fig 2, table III). The tested cultivars reacted homogeneously, as shown by results of 72 trials with the susceptible and resistant control varieties Europe and Vertus. The screening method allowed estimates to be obtained of the resistance of several varieties (fig 4, table V). Three varieties, Europe, Vertus and Cinna, and a great number of lucerne families were selected once or twice for resistance to the stem nematode (table VI). It is clear from this study that one simple selection is enough to make a susceptible cultivar as resistant as the resistant control variety Vertus. The gain (fig 3) in relative resistance (Y) is given by the straight line relationship Y = -0.64 X + 54.5 where X is the initial level of resistance (percentage of resistant plants).


Key words: lucerne / varietal resistance / stem nematode / Ditylenchus dipsaci / selection

Mots clés : luzerne / résistance variétale / nématode / Ditylenchus dipsaci / sélection