Free access
Issue
Agronomie
Volume 11, Number 7, 1991
Page(s) 571 - 579
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19910705
Agronomie 11 (1991) 571-579
DOI: 10.1051/agro:19910705

Variation in virulence of Septoria tritici Rob ex Desm isolates on wheat

AE Perelloa, CA Cordoa, HO Arriagab and HE Alippic

a  Comissión de Investigaciones Científicas (CIC) de la Provincia de Buenos Aires
b  Universidad Nacional de la Plata, Facultad de Agronomía, Cátedra de Cerealicultura
c  Universidad Nacional de la Plata, Facultad de Agronomía, Cátedra de Fitopatología, 60 y 118 (1900) La Plata, Buenos Aires, Argentina

Abstract - To identify physiologic races, the variation in virulence of 10 local Septoria tritici Rob ex Desm isolates was evaluated on 10 wheat differentials selected in Israel and 7 previously tested Argentine cultivars (cvs). Pycnidial leaf coverage percentage (PC) and necrotic lesion percentage (NL) were used to determine cvs reaction in order to compare their efficiency in isolate differentiation. Isolates behaved differently on the different wheat cvs. The 2 variables showed which isolates behaved similarly, and which behaved differently; PC was more sensitive in detecting these differences. The ranking of varieties for PC and NL was different for every isolate x cv combination, and few ordering patterns coincided (Bobwhite "S", lassul 20 and Bordenave Puán). In general, local isolates induced more PC than NL on national cvs. Two isolates (I11, I19) behaved in the most virulent manner; 2 others (I21, I25) provoked the highest resistant reaction percentage on the cvs tested. Isolate x cv interaction varied according to the parameter evaluated. The analysis of variance for PC indicated significant interaction between the 2 main factors (P = 0.01) which may be considered as an index of pathogen physiologic specialization. However, a non-significant interaction (P = 0.01) for NL indicated only differences between isolates degree of aggressiveness. Low degree of specificity of the interactions and similar order in the ranking of disease severity on some cvs showed no "true physiologic races". The international set did not supply any major variation range in lesion type and percentage or more consistent cv reactions in differentiating biotypes. Thus, the standardization of research methodologies is necessary to study S tritici-Triticum sp interactions. This would contribute to the reproducibility of results obtained by different authors throughout the world and thus avoid different interpretations of varietal reaction.


Résumé - Variation de la virulence d'isolats de Septoria tritici Rob ex Desm sur blé. La variation de virulence de 10 isolats de Septoria tritici a été évaluée sur 17 variétés de blé sélectionnées : 10 en Israël et en Argentine, pour identifier des races physiologiques (tableau I). La réaction des variétés est déterminée afin d'estimer l'effet de la méthode d'évaluation de la différenciation des souches et montrer les différences de comportement des variétés de blé par l'emploi de 2 variables : - le pourcentage de lésions nécrotiques avec pycnides (NL), - le pourcentage de couverture de la surface foliaire totale par des pycnides (PC). Les 2 variables, PC et PN, permettent de séparer les isolats en fonction de leur comportement, mais avec un net avantage pour PC. La magnitude de la surface nécrosée et la couverture pycnidiale donnent des résultats différents pour chaque combinaison : souche/variété (tableau III). II existe peu de concordance entre les classements (variétés Bobwhite "S", lassul 20 et Bordenave Puán). Les isolats locaux ont, en général, révélé plus de PC que de NL dans les variétés nationales (tableaux IV et V). Deux d'entre eux (I11 et I19) se sont montrés plus virulents alors que 2 autres (I 21 et I25) ont le pourcentage le plus élevé de réactions de résistance sur les 17 variétés testées. L'interaction souche/variété varie selon le paramètre d'évaluation considéré : une valeur significative (P = 0,01) pour PC peut être considérée comme un indice de spécialisation physiologique de l'agent pathogène mais, une interaction non significative (P = 0,01) pour NL n'a montré que des différences dans le degré d'agressivité des isolats. En outre, le faible degré de spécificité des interactions, et l'ordre similaire de l'évaluation de la gravité de la maladie sur certaines variétés montrent qu'ils n'ont pas mis en évidence de «vraies races physiologiques». L'emploi de la gamme internationale d'hôtes différentiels n'a pas fourni plus de variation pour le type et le pourcentage de lésion, ni de réactions des variétés, plus solides et plus claires, dans le but de différencier des biotypes. Enfin, il faut insister sur le besoin de standardiser les conditions d'inoculation et d'évaluation des études d'interactions S tritici/Triticum sp, afin d'assurer la reproductibilité des résultats au niveau mondial et d'éviter les différences d'interprétation de réaction des variétés qui surgissent par l'emploi de méthodologies variables.


Key words: virulence / isolates / Septoria tritici / wheat / physiologic races

Mots clés : virulence / isolats / Septoria tritici / blé