Free access
Issue
Agronomie
Volume 11, Number 2, 1991
Page(s) 75 - 82
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19910202
Agronomie 11 (1991) 75-82
DOI: 10.1051/agro:19910202

Genetic variation for heterotrophic growth in maize in relation to temperature

C. Giauffret and M. Derieux

INRA, Laboratoire de Génétique et d'Amélioration des Plantes, 80200 Estrees-Mons, France

Abstract - The investigation was conducted in the frame of early maize (Zea mays L) adaptation to northern Europe climatic conditions. In these countries, tolerance to low temperature during the first stages of development is necessary to ensure a good yield. We were therefore interested in seedling behaviour during heterotrophic growth. We observed rates of radicle elongation of 13 genotypes (inbred lines, hybrids or populations) at 18 controlled temperatures from 6 to 40 °C. One group of genotypes was used to determine endosperm influence. Results of non-linear analysis were in favour of the existence of genetic variation, even if seed effects were not clearly determined. This variation was found to be due to differences in temperature sensitivity or seedling vigour. It was particularly evident for elongation rates (from 0 to 0.2 mm/s in a cold environment, and for optimum temperature between 27 and 30 °C).


Résumé - Variabilité génétique pour la croissance hétérotrophe chez le maïs en relation avec la température. Cette étude se situe dans le cadre de l'adaptation des maïs (Zea mays L) précoces aux conditions climatiques du Nord de l'Europe. Dans ces régions, la tolérance aux basses températures pendant les premiers stades de développement est nécessaire pour assurer un bon rendement. Nous nous sommes intéressés au comportement de plantules pendant la phase de croissance hétérotrophe. Nous avons observé la vitesse d'élongation de la radicule de 13 génotypes (lignées, hybrides ou populations) à 18 températures comprises entre 6 et 40 °C (fig 4). Un groupe de génotypes a permis d'étudier l'influence de la qualité de la semence. Les résultats de l'analyse non linéaire permettent de conclure à l'existence d'une variabilité génétique, même si l'effet du support-semence n'a pas pu être précisément défini. Cette variabilité trouve son origine dans des différences de sensibilité aux températures ou dans des différences de niveaux de vigueur. Elle se traduit en particulier par des variations de la vitesse de croissance à basse température entre 0 et 0,2 mm/s (tableau III) ou des déplacements de l'optimum thermique entre 27 et 30 °C (tableau II).


Key words: maize / temperature / heterotrophic growth / radicle / non linear analysis

Mots clés : maïs / température / croissance hétérotrophe / radicule / analyse non linéaire