Free access
Issue
Agronomie
Volume 11, Number 1, 1991
Page(s) 27 - 34
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19910104
Agronomie 11 (1991) 27-34
DOI: 10.1051/agro:19910104

Effects of adjuvants on herbicidal action. III. Effects of petroleum and rapeseed oils on diclofop-methyl action on ryegrass

JJ Schott, JL Dufour and C. Gauvrit

INRA BV 1540, Laboratoire de Malherbologie, 21034 Dijon, Cedex, France

Abstract - Petroleum oil, rapeseed oil and its methyl ester derivative enhance efficacy of an Illoxan CE emulsion of diclofop-methyl on ryegrass (Lolium multiflorum Lam) by 65, 29 and 57% respectively. These adjuvants only marginally improve spray retention by plants. The abaxial leaf surface retains more spray than the adaxial surface: 3.4, 4.0, 7.3 and 6.9 times at 0, 30, 60 and 80° leaf inclination respectively. Droplet drying was 110 to 150% accelerated by both the oils and the emulsifier. This was accompanied by an increase in the spread of droplets : 3.7 times with the methyl ester derivative on a surface basis. Diclofop-methyl penetration into ryegrass (adaxial surface) was not affected by the emulsifier; was 210% increased by rapeseed oil, 310% by its methyl ester and 500% by petroleum oil. Diclofop-methyl penetration after 24 h was 20% of the applied herbicide on the adaxial surface (poorly wettable), but only 4% on the abaxial surface (highly wettable). Addition of rapeseed oil methyl ester derivative increased it to 81 and 9% respectively.


Résumé - Effet d'adjuvants sur l'action herbicide. III. Effets d'huiles minérale et végétale sur l'action du diclofop-méthyl sur le ray-grass. Une huile minérale, une huile végétale (colza), ainsi que son ester méthylique, augmentent l'efficacité du diclofop-méthyl sur ray-grass (Lolium multiflorum Lam) respectivement de 65, 29 et 57% (fig 1). Ces adjuvants n'améliorent que peu ou pas la rétention de pulvérisation par les plantes (tableaux I, II et IV). La face abaxiale retient davantage de pulvérisation que la face adaxiale : 3,4, 4,0, 7,3 et 6,9 fois plus à, respectivement, 0, 30, 60 et 80° d'inclinaison (tableau III). Le séchage des gouttelettes déposées sur le feuillage est accéléré par les huiles ou l'émulgateur seul (de 110 à 150%) (fig 2), et leur étalement augmenté (3,7 fois en surface par l'ester méthylique) (fig 3). La pénétration du diclofop-méthyl par la face adaxiale n'est pas affectée par l'émulgateur mais est augmentée de 210% par l'huile de colza, 310% par son ester méthylique et 500% par l'huile minérale (fig 4). En 24 h, 20% du diclofop-méthyl appliqué pénètre par la face adaxiale (peu mouillable) et seulement 4% par la face abaxiale (très mouillable). L'addition d'ester d'huile de colza accroît ces valeurs à, respectivement, 81 à 9% (tableau V).


Key words: diclofop-methyl / petroleum oil / rapeseed oil / droplet spread / penetration

Mots clés : diclofop-méthyl / huile minérale / huile végétale / étalement de goutte / pénétration