Free access
Issue
Agronomie
Volume 10, Number 7, 1990
Page(s) 573 - 579
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19900707
Agronomie 10 (1990) 573-579
DOI: 10.1051/agro:19900707

Variabilité de l'efficacité curative d'inhibiteurs de la biosynthèse des stérols vis-à-vis de Venturia inaequalis

L. Parisia, J. Guillaumesa, JM Olivierb and J. Gaudin

a  INRA, Station de pathologie végétale, Beaucouzé, 49000 Angers
b  INRA, Station de recherches sur les champignons, BP 81, 33883 Villenave-d'Ornon Cedex, France

Résumé - Des isolats de Venturia inaequalis, issus de vergers traités ou non par des inhibiteurs de la biosynthèse des stérols, présentent des différences de sensibilité in vitro vis-à-vis, notamment, de l'un d'entre eux : le fénarimol. Les concentrations inhibitrices les plus élevées sont observées pour les souches provenant de vergers traités. L'efficacité curative in vivo de 9 inhibiteurs de la biosynthèse des stérols vis-à-vis de 3 souches a été estimée par le pourcentage de plantes tavelées après contamination artificielle et traitement de plantules de pommier cultivées en chambre climatique. Une des souches issue d'un verger non traité est considérée comme sensible, alors que les 2 autres provenant de vergers traités sont considérées comme résistantes. Ainsi pour le fénarimol, la moitié de la dose autorisée est suffisante pour empêcher le développement de la souche sensible, tandis que la dose autorisée n'inhibe pas totalement les souches résistantes. Par ailleurs, les 2 souches résistantes, inhibées in vitro de façon semblable par le fénarimol, ont un comportement différent au niveau des plantules de pommier : l'une d'entre elles est mieux contrôlée que l'autre par les inhibiteurs de la biosynthèse des stérols. En outre, quelles que soient les souches, des différences d'activité curative s'observent entre les diverses formulations expérimentées. Les implications pratiques de ces résultats sont discutées.


Abstract - Variability in the curative effects of sterol demethylation inhibitors towards Venturia inaequalis. Some strains of V inaequalis from orchards sprayed and unsprayed with sterol demethylation inhibitors (table I), showed in vitro variability in their sensitivity to fenarimol. Inhibiting concentrations were higher for the strains from sprayed orchards (table III and figure I). The in vivo efficacy of 9 sterol demethylation inhibitors (table II) towards 3 strains was estimated by the percentage of scabbed plants after artificial inoculation and treatment of plantlets cultivated in a growth chamber. One of the strains from an unsprayed orchard was considered as sensitive, while the 2 others from sprayed orchards were considered as resistant. As regards the use of fenarimol, half the normal rate was sufficient to control the sensitive strain, while the normal rate did not completely control the resistant strains (table IV). Otherwise, the 2 resistant strains, similarly inhibited in vitro by fenarimol, demonstrated different behaviour at the level of apple plantlets: one of them was better controlled by the sterol demethylation inhibitors than the other. Moreover, differences in the curative efficacy of the different compounds tested were observed for all the strains (tables V and VI). Practical implications of these results are discussed.


Key words: apple orchard / scab / resistance to fungicides / epidemiology

Mots clés : tavelure / pommier / résistance aux fongicides / épidémiologie