Free access
Issue
Agronomie
Volume 10, Number 5, 1990
Page(s) 423 - 432
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19900509
Agronomie 10 (1990) 423-432
DOI: 10.1051/agro:19900509

Effets des facteurs hydriques et osmotiques sur la croissance des talles de blé

JP Gaudillère and MO Barcelo

INRA INA PG, laboratoire de chimie biologique et de photophysiologie, 78850 Thiverval-Grignon, France

Résumé - Les paramètres principaux régissant la croissance en longueur des talles de blé : potentiel hydrique, osmotique et de turgescence, ainsi que certains constituants de l'osmolarité ont été étudiés en conditions contrôlées et au champ. L'influence de ces paramètres sur la régression des talles observée généralement au cours de la montaison a été recherchée. On observe une compartimentation stricte de l'eau entre les zones adultes et en croissance d'un limbe. Le potentiel hydrique des zones en croissance est peu dépendant des fluctuations des conditions agroclimatiques. Le maître brin (MB) et la talle 3 (T3) présentent des stratégies différentes de maintien de leur croissance en cas de déficit hydrique : le maître brin peut garder plus longtemps une turgescence positive avec un potentiel osmotique systématiquement plus bas que celui de la T 3. Par contre, celle-ci peut croître à des pressions de turgescence plus faibles, car le potentiel seuil de croissance est plus faible que celui du maître brin. Ces caractéristiques peuvent contribuer à l'homogénéisation de la taille des talles dont la date de début d'allongement varie avec le rang. La population de T3 qui régresse au cours de la montaison n'a pas pu être caractérisée précocement par les paramètres hydriques impliqués dans les modèles décrivant l'allongement. On note cependant que les talles en régression sont plus pauvres en sucres et plus riches en nitrates.


Abstract - The effects of water potential and osmotic potential on wheat tiller growth. The main growth parameters, water, osmotic and turgor potential of wheat tillers are studied in controlled and field-grown plants. The objective of the study was to analyse the decline of the tiller during shoot elongation. Between the growing and the adult part of blades, there is a compartmentation of water. Water potential of the growing parts is not so dependent on variations in the environment. There are different biomechanical properties between the main and the 3rd tiller. The osmotic potential of the main tiller is lower than that of the 3rd tiller. Accordingly, the main tiller can maintain a positive turgor for longer periods. The turgor threshold of the 3rd tiller is lower and requires a lower turgor to maintain the same relative growth rate as the main tiller. These properties could lead to growth compensation between tillers. The 3rd tiller population which declines during the fast growing phase cannot be sorted at an early stage with the growth parameters we studied, as these parameters change when the decline is obvious. At that time, a decrease in sugar content and a relative increase in nitrate content are measured in declining tillers.


Key words: Triticum aestivum / water potential / osmotic potential / turgor / stem elongation

Mots clés : Triticum aestivum / potentiel hydrique / potentiel osmotique / turgescence