Free access
Issue
Agronomie
Volume 10, Number 3, 1990
Page(s) 183 - 189
DOI http://dx.doi.org/10.1051/agro:19900301
Agronomie 10 (1990) 183-189
DOI: 10.1051/agro:19900301

Effect of foliar urea spraying and nitrogen application at sowing upon dry matter and nitrogen distribution in wheat (Triticum aestivum L)

SJ Sarandón and MC Gianibelli

Cátedra de Cerealicultura, Facultad de Agronomia, Universidad Nacional de La Plata, CC 31 (1900) La Plata, Argentina

Abstract - The effects of foliar urea spraying at field level at 3 different developmental wheat stages upon grain yield, its components, and N accumulation and distribution within the plant were studied on Buck Pucará, a cultivar with Mexican germplasm and high grain yielding potential. Plants were grown at 2 N levels: no N and 100 kg N ha applied at sowing as granular urea, without (control) and with foliar urea spraying (20 kg N/ha) at the end of tillering (T1), at anthesis (T2), or 14 days after anthesis (T3). Spraying at T1 increased ear number/m2, biological yield, grain yield, harvest index, total N uptake and nitrogen harvest index. It also increased grain set, without affecting fertile spikelet/spike. Spraying at T2 or afterwards, increased grain %N and plant %N at maturity but did not improve N allocation in the grain, grain yield and its components. Spraying at T1 only increased grain %N, total %N and %N of the vegetative organs when N availability at sowing was high.


Résumé - Effet de l'application d'une fumure azotée au semis et d'une pulvérisation foliaire d'urée sur la répartition de matière sèche et de l'azote dans le blé (Triticum aestivum L). On étudie, sur des parcelles de blé ayant ou non reçu de l'engrais azoté au semis (100 kg/ha), l'effet d'une application foliaire d'urée sur le rendement en grain, ses composantes et la répartition de l'azote entre organes. L'essai est réalisé au champ à La Plata (Argentine) avec le cultivar Buck Pucará, caractérisé par un potentiel de production élevé. Pour chaque modalité de fertilisation au semis, 4 traitements différents, qui concernent la fertilisation foliaire, sont mis en place: C = témoin sans fertilisation ; T1 = 20 kg N/ha à la fin du tallage ; T2 = 20 kg N/ha à l'anthèse ; T3 = 20 kg N/ha 14 jours après l'anthèse. L'application de l'azote au semis modifie la production de matière sèche et sa répartition à maturité : le rendement en grain est augmenté avec un indice de récolte plus faible (tableau I). La pulvérisation foliaire d'urée au tallage augmente le nombre d'épis /m2 , le nombre de grains/épillet, la biomasse, le rendement en grains et l'indice de récolte (HI) (tableaux / et II). Mais le nombre d'épillets fertiles par épi et le poids d'un grain restent inchangés. La quantité d'azote absorbé et l'indice de récolte pour l'azote (NHI = Ngrain / Ntotal parties aériennes) sont accrus (tableau III). Les teneurs en azote du grain et des pailles ne sont augmentées que sur le traitement fertilisé au semis (tableau IV). Les pulvérisations à l'anthèse et après celle-ci augmentent la teneur en azote du grain et de la plante entière à maturité mais n'affectent ni le rendement, ni ses composantes, ni les indices de récolte (HI et NHI) (tableaux I, II et IV).


Key words: nitrogen / urea / wheat / yield / foliar spraying / biomass

Mots clés : foliaire / biomasse / urée / blé / rendement / pulvérisation